Publié dans Camilla Lackberg, Erica Falck, Fjallbacka, la princesse des glaces, le prédicateur, Les auteurs, littérature suédoise, Suède

Passion polar : Camilla Lackberg

Biographie:

Camilla Lackberg, de son vrai nom Jean Edith Camilla Lackbergcamilla-lackberg Eriksson, est une romancière suédoise de romans policiers, née le 30 août 1974 à Fjallbacka,ancien port de pêche de la côte ouest,

aujourd’hui petite station balnéaire, située à 140 kilomètres au nord de Goteborg et à 165 kilomètres au sud d’Oslo, capitale norvégienne. Elle est diplômée en sciences économiques. Bien qu’elle situe l’action de ses romans dans sa ville natale, elle vit à Enskede avec son compagnon et ses quatre enfants.

enskede
Enskede

A propos de Fjallbacka: 

la petite cité de pêcheurs, fondée au XVIIème siècle, doit son charme à ses rues pavées etses hangars à bateaux d’un rouge profond. Elle est connue dans toute l’Europe pour ses crustacés, notamment les homards. Il est d’ailleurs possible de participer à un  » safari-homard » organisés tous les automnes. Une visite guidée intitulée  » Sur les traces de Camilla Lackberg » vous permettra de découvrir les lieux des crimes…

fjallbacka-2
Fjallbacka

Il est à signaler que l’actrice suédoise Ingrid Bergman y séjourna pratiquement tous les étés de 1958 jusqu’à sa mort en 1982. Avec son troisième mari, elle acheta une petite île sise au large de Fjallbacka où se dresse encore leur maison. Ingrid Bergman en appréciait énormément le clame, le charme de sa nature préservée, la gentillesse de ses habitants qui respectaient son

ingrid-bergman
Ingrid Bergman

intimité. Elle pouvait faire ses courses et vaquer à ses occupations comme n’importe quelle habitante. Elle n’hésitait d’ailleurs pas à prendre le  » fika » ( pause-café à la suédoise) dans son salon de thé préféré, le Setterlinds, qui existe toujours, dont elle dégustait la spécialité, le mandelberg, une meringue aux amandes. A sa mort, en 1982, son mari Lars
Schmidt offrit à la commune un buste en bronze de l’actrice qui fut installé sur la place qui porte son nom, près du port, au pied de Vetterberget, inaugurée en 1983 par ses enfants.

fjallbacka
Fjallbacka

 

 

 

 

 

Ses activités:

parallèlement à l’écriture de ses romans policiers, livres pour enfants et de cuisine, Camilla Lackberg anime une émission littéraire à la télévision suédoise. Malgré sa formation

1984e-images2b29
Atelier d’écriture

d’économiste, elle a toujours voulu être écrivain et vivre de sa plume. C’est alors qu’au début des années 2000, son premier mari, sa mère et son frère lui ont offert un cours d’écriture intitulé   » Krim écriture  » pour lequel elle conçut l’histoire qui deviendra  » La Princesse des glaces », son premier roman, édité en Suède en 2003.

 

 

Son style:

la facture de ses romans est assez classique mais ça fonctionne merveilleusement bien: les intrigues sont solidement bâties, très crédibles; les personnages secondaires ont de l’épaisseur; quant aux personnages principaux, Erica et son compagnon l’enquêteur 

e6076-agatha2bchristie
Agatha Christie

Patrick Hedström, ils sont tellement humanisés que le lecteur a l’impression de s’identifier à eux, de les suivre pas à pas dans leurs enquêtes, de vivre leurs doutes et leurs questionnements, de participer à chaque étape de leur travail d’investigation. Elle déclare que le premier livre a l’avoir marquée est « Mort sur le Nil » d’Agatha Christie dont elle revendique l’héritage: un coupable à démasquer, une liste de suspects, une enquête tout à fait classique…en y ajoutant sa touche personnelle.

Camilla dit elle-même : » Déjà toute petite j’avais cet attrait morbide pour la face sombre de la nature humaine et je m’intéressais à tout ce qui faisait peur. » Ses thèmes de prédilection sont la famille qui, avec ses secrets lourds à porter, ses turpitudes, ses déviances, est pour la romancière suédoise le lieu par excellence du mal. La maternité est une autre constante dans son oeuvre.  » J’ai quatre enfants maintenant, être une mère n’a jamais été évident pour moi. C’est ce que je montre dans mon livre c’est le besoin de protéger coûte que coûte ses enfants. C’est pourquoi je suis fascinée par les histoires où les parents maltraitentleurs enfants, car ils sont contre leurs instincts de parents », confie Camilla.

 

Bibliographie:        

3-premiers-romans

La princesse des glaces ( 2003/2008).

Le prédicateur ( 2004/2009).

Le tailleur de pierre ( 2005/2009)loiseau-de-mauvais-augure

L’oiseau de mauvais augure ( 2006/2010).          

L’enfant allemand ( 2007/2011)

La sirène ( 2008/2012).

Le gardien de phare ( 2009/2013).                    

La faiseuse d’ange (   2011/2014).

Le dompteur de lion ( 2014/2016).

 

images-1

 

le-dompteur-de-lions

 

 

Les enquêtes d’Erica ont été adaptées à la TV suédoise dans des studios spécialement conçus pour Camilla. « Princesse des glaces » a été adapté en BD.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s