Publié dans Glenn Cooper, La prophétie des papes, moine bénédictin, Passion thriller, thriller ésotérique, Vatican

Passion thriller: La Prophétie des papes, Glenn Cooper.

Le roman:la-propheties-des-papes

La Prophétie des papes est un thriller ésotérique publié en 2011 aux Usa sous le titre The Devil will come et en 2013 en France aux éditions du Cherche-Midi dans la collection « thrillers ».

Son intrigue est construite autour de la prophétie de Malachie, remettant en cause les fondements même de l’Eglise romaine et donc de la chrétienté. Ce thème a déjà été exploité à différentes reprises avec plus ou moins de bonheur, notamment par Edouard Brasey en  2012 et Luis Miguel Rocha, romancier portugais, en 2015.

saint-malachie
Saint-Malachie

Les chapitres s’enchaînent de façon à alterner les flash-back qui ramènent à différentes époques du passé: l’époque romaine, sous le règne de Néron, au moment où le columbarium vient d’être achevé; 16 ème siècle, sous le règne d’Elizabeth 1ère, avec l’apparition du dramaturge Christophe Marlowe et John Dee.

D’autres flash-back nous ramènent avant l’agression d’Elisabetta, événement qui semble concrétiser une frontière dans l’histoire en précipitant les personnages du présent dans le chaos.  Car l’essentiel de cette intrigue s’articule autour du problème crucial du choix d’un nouveau pape, de la volonté de l’Eglise d’éviter tout scandale que pourrait provoquer les découvertes étranges faites dans les souterrains  de la catacombe de Ste-Calixte, située tout près de la via Appia Antica, à Rome.

La prophétie de Malachie: 

La prophétie de saint Malachie ou prophétie des

via-appia-antica
Via Appia Antica

papes est un texte ésotérique de type prophétique et eschatologique qu’une tradition populaire attribue à l’évêque d’Irlande Malachie d’Armagh.

Le moine bénédictin Arnold Wion prétend avoir découvert en 1590 une prophétie qu’il attribue à saint Malachie et est censée désigner les prochains souverains pontifes. Il l’apporte aux cardinaux lors du conclave d’octobre 1590 et la fait publier pour la première fois en 1595 dans un document de cinq pages. C’est une liste en latin qui énumère 112 devises, attribuées à Célestin II et à ses successeurs, prétendant annoncer la fin du monde, celle-ci arrivant avec le dernier pape désigné.
Pour chaque pape, une devise latine est donnée qui a suscité des interprétations prophétiques.

« N’oubliez pas que pour que le 112 ème pape de la liste puisse être mis en place, il aura fallu que le 111 ème soit dégagé, ce qui fut fait grâce à la finance: le premier janvier 2013, le Vatican a été déconnecté du réseau SWIFT, le réseau permettant toutes les transactions financières par voie électronique, cela comprenant les distributeurs de billets et les paiements par carte, le 12 février 2013, le Vatican a été reconnecté au réseau SWIFT, soit 6 semaines (non pas 666 semaines, 6 seulement!!!) après en avoir été privé. Le 12 février, c’était le lendemain du 11,jour de l’annonce de la démission prochaine de Benoît XVI, une coïncidence? Très grosse coïncidence alors! Ce jour là, une colère divine s’est même faite ressentir ». ( Article paru sur le blog Les Moutons Enragés).

L’intrigue, déroulement de l’histoire: 

L’histoire se déroule sur plusieurs niveaux: dans le présent: la mort du pape suivie des six jours que dure le conclave qui doit élire son successeur; en parallèle, les recherches que

mène sœur Elisabetta suite à une intrigante

conclave
Conclave

découverte dans les catacombes romaines afin de résoudre le mystère du columbarium et de son contenu, découverte dont les ramifications remontent de l’époque du règne de Néron, en passant par le règne d’Elizabeth 1ère.

  • Prologue : mission de Malachie à Rome pour demander au pape d’accorder le pallium aux archevêques d’Armagh et de Cashel. Importance de se trouver à Rome le 24/09/1139 à l’approche de minuit. Il monte sur le toit du palais de Latran afin d’observer l’éclipse de lune. Événement céleste rare : lune en poissons venait de boucler son cycle de 19 ans pour replonger sur la pointe sud de l’ellipse solaire ( le point d’adversité maximale, la queue du Dragon).
  • Rome an 2000 : Elisabetta et son fiancé Marco sont sauvagement agressés par deux hommes.
  • Vatican 2011:mort du pape ; réunion du conclave.
  • 11 ans après l’agression dont a été victime Elisabetta et du refus de la Commission d’entreprendre des fouilles dans le sous-sol de Saint-Calixte, le professeur  De Stefano lui demande son aide afin d’étudier en secret d’énigmatiques représentations archéologiques qu’un glissement de terrain a mis au jour  . Il s’agit d’un columbarium, chambre funéraire souterraine pour des populations pré-chrétiennes :des urnes funéraires en pierre interrompues
    catacombes
    Catacombes

    par un panneau sur lequel le zodiaque est représenté par des symboles ( dans leur ordre longitudinal traditionnel du Bélier aux Poissons suivis des 7 signes planétaires dans un ordre particulier : Lune-Mercure-Vénus-Soleil-Mars-Jupiter-Saturne), et une centaine de corps, 85 adultes et douze enfants, chaque squelette possédant une queue osseuse.

  • Rome, an 37 : Babilius fomente un complot afin de monter les Romains contre le culte chrétien naissant dont il craint la puissance à venir. L’apôtre Pierre rend visite à une communauté chrétienne à Rome afin de contrer ce complot.
  • Résultats des recherches d’Elisabetta : « Il y a deux versions du Faust de Marlowe, un texte A et un texte B. La pièce a été jouée à Londres dans les années 1590, mais la première version publiée, celle qu’on appelle la version A, n’est sortie qu’en 1604, onze après la mort de Marlowe. En 1616, une seconde version de la pièce a été publiée, le texte B.(…)elle avait 676 vers supplémentaires.Et qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Pour notre situation ?Je ne sais pas. Nous avons un ensemble de faits qui sont peut-être liés les uns aux autres, mais la manière dont ils le sont n’est pas claire. Nous avons un columbarium du 1er siècle contenant presque cent squelettes, des hommes, des femmes, des enfants, tous avec des queues. Il y a des preuves d’un incendie qui coïncide peut-être avec la mort de ces gens. Les murs sont décorés avec un motif circulaire contenant des symboles astrologiques peints dans un ordre particulier. »
  • Le conclave devant se dérouler quatre jours plus
    faust
    faust

    tard, et afin d’ éviter tout scandale, l’Eglise tient absolument à ce que le mystère soit très vite résolu sans que le public en soit informé.

  • La chambre funéraire est complètement vidée et le mur qui contenait la fresque est abattu par des inconnus. Elisabetta est soupçonnée et renvoyée.
  • C’est alors qu’elle découvre, dans un ouvrage écrit par sa mère, un carton avec un dessin ; elle apprend que ce symbole a été adopté par les lémures comme code rapide et simple pour se reconnaître entre eux. Utilisé à partir du 16e siècle comme signature dans leurs correspondances secrètes.
  • Père Tremblay rend visite à Elisabetta ; il est le serviteur du cardinal Diaz, son chuchoteur à propos du mal : « Je chuchote à son oreille, il chuchote à celle du pape(…) je n’ai pas de titre. Je suis seulement assistant particulier auprès du cardinal » Sa mission est de surveiller les lémures. « Je suis un pisteur, malheureusement plus souvent enquêteur que prêtre. Je cherche les signes de leur présence, je suis leurs traces qui sont parfois aussi évanescentes que des rumeurs . »
  • Tremblay emmène Elisabetta aux archives secrètes afin de retrouver les documents que sa mère Flavia avait consultés ; ils découvrent que le 17 mai 1985, l’accès aux archives a été retiré à Flavia parce qu’elle aurait demandé à consulter des dossiers classés secret. En réalité, elle avait découvert une preuve directe de l’existence des lémures : dans une lettre adressée au chef archiviste, Flavia écrivait le 22 avril 1985 : « Au cours des travaux préliminaires pour mon livre sur Elisabeth 1ère, je suis
    john-dee
    John Dee

    tombée sur une intéressante correspondance entre le mathématicien et astrologue John Dee et Ottavio Mascherino, l’architecte qui a construit la tour aux Vents. Je voudrais pouvoir accéder aux archives pour rechercher d’autres lettres échangées par les deux hommes, pour élaborer mon hypothèse selon laquelle , au plus fort su schisme entre Rome et l’Angleterre, il y avait néanmoins des échanges scientifiques et culturels intenses et ininterrompues entre les grands esprits de l’époque. » Lettre accompagnée d’une note manuscrite de la main de Flavia : « extrait d’une lettre de Dee à Mascherino : alors que j’observe l’éclipse totale de la Lune le 27 septembre depuis Londres, la chaleur envahira mon cœur à la pensée que tu seras en train de contempler le même événement depuis Rome, mon cher frère » lettre signée d’un mot : « Lémure » !!

  • Ils découvrent ensuite que la preuve ( la lettre de John Dee) a été déplacée des archives vers une collection privée ; mais par qui ?

=> Au péril de sa vie Elisabetta va reprendre le fil des découvertes de sa mère afin de percer les lourds secrets liés au columbarium.

Références historiques: 

  • Prophétie de Malachie : il y aurait 112 autres papes jusqu’à la fin de l’Eglise ; et le fin du monde tel qu’on le connaissait.
  • Références aux premiers chrétiens, la création de catacombes ; à Constantin et sa conversion.

    catacombe
    Catacombes
  • XVIème siècle : Antonio Bosio redécouvre les catacombes et les étudie.
  • 1852 : l’Église place les catacombes sous la protection de la nouvelle Commission pontificale d’archéologie sacrée.
  • Angleterre du XVIème siècle : Walsingham déjoue les complots papistes : des agents catholiques partout en Europe complotent pour destituer la reine et mettre Marie à sa place. Contexte de l’emprisonnement de Marie Stuart ; lutte papistes contre les Protestants. Poley et Walsingham infiltrent les milieux catholiques afin de prendre Marie en défaut.
  • Allusion à un livre de John Dee intitulé «  Monas Hieroglyfica » (la monade hiéroglyphique) publié en 1564.
  • Saint Malachie : avait vécu de 1094 à 1148. Il était évêque d’Armagh. Il avait été canonisé par le pape Innocent III en 1199 et il était devenu le premier saint irlandais. Il était censé être l’auteur de La Prophétie des Papes, une vision prémonitoire des cent douze derniers papes. L’essentiel de ce qu’on apprit de sa vie provenait d’une Vie de Saint Malachie, une biographie écrite par son contemporain français saint Bernard de Clairvaux,
    clairvaux
    Clairvaux

    le grand théologien du XIIème siècle, auquel Malachie rendait visite lors de ses voyages entre l’Irlande et Rome. Lors de son dernier voyage à Clairvaux il tomba malade et mourut.La prophétie de Malachie resta inconnue, ou tout du moins non publiée de son vivant. C’est l’historien bénédictin Arnold de Wyon qui la publia le premier en 1595 dans son livre Lignum Vitae et mentionna Malachie comme étant son auteur. Selon le récit de Wyon, en 1139 Malachie avait été convoqué à Rome par le pape Innocent III. Pendant son séjour, il eut une vision des papes futurs qu’il nota sous la forme d’une séquence de phrases mystérieuses. Son manuscrit resta inconnu jusqu’à sa découverte mystérieuse dans les archives de Rome en 1590.

Eléments de mystère et de suspense:

  • Découverte dans une crypte souterraine d’une centaine de squelettes humains avec une queue.
  • Découverte dans les souterrains de Saint Calixte d’un columbarium unique avec une symbolique astrologique apparaissant rarement sur les fresques des maisons ou des tombeaux.
  • Un des squelettes tient dans sa main une chaîne en
    zodiaque
    Zodiaque

    argent avec un médaillon en argent représentant le symbole chi-rhô, un des premiers symboles chrétiens => alors que le contexte du columbarium romain est manifestement païen.

  • Cadavre d’un vieil homme avec une queue : le corps a été volé à la morgue ; le bureau du docteur Gunther a été cambriolé et toute sa doc en rapport avec ce cas a été volée. Le corps comporte de curieux tatouages représentant 3 demi-cercles concentriques de nombres entourant la base de sa queue.
  • Lémures : humains qui ont une queue ; sorte de « secte ». « Les lémures. Les fantômes des anciens Romains, les ombres des morts. Des âmes malfaisantes, insatiables, rejetées. Ils entraient dans les foyers la nuit, ils commettaient des actes affreux. »

Les personnages: 

Personnages actuels:

  • K = Damjan Krek.
  • Elisabetta Celestino, religieuse ( après son agression et la mort de son fiancé. Étudiante de 3e cycle ; caractère déterminé.
  • De Stefano : professeur d’archéologie, souvent en retard, cheveux raides, coupés très courts. Directeur de thèse d’Elisabetta.
  • Archevêque Luongo : chef de la commission pontificale d’archéologie sacrée ; complètement chauve.
  • Cardinal Giaccone : petit, visage très ridé, joues flasques, nez retroussé ; porte de grandes lunettes de soleil Prada. Préside la Commission d’archéologie sacrée.
  • Professeur Rinaldi.
  • Marco, policier, petit ami d’Elisabetta ( décédé au tout début du roman).
  • Zazo, policier, frère d’Elisabetta. Muté dans la gendarmerie de l’État du Vatican après l’agression de sa sœur et son meilleur ami et l’abandon de l’enquête. Chef de bataillon.
  • Micaela : sœur de Zazo et Elisabetta. Interne en gastroentérologie de l’hôpital Sant’Andrea.
  • Cristina : colocataire d’Elisabetta.
  • Le pape.
  • Sœur Emilia : servante du pape.
  • Docteur Zarilli : médecin du pape.
  • Docteur Paciolla.
  • Cardinal Aspromonte : secrétaire d’État et chambellan.
  • Monseigneur Achille : secrétaire privé du précédent.
  • Cardinal Diaz : vénérable doyen du Collège des Cardinaux, 75 ans, grand, athlétique, maintien très droit, ami de Giacone et Aspromonte.
  • Giacomo Barone : laïc, serviteur du pape depuis 20 ans.
  • Père Diep : vietnamien, secrétaire du pape.
  • Père Burtamante : sarde, secrétaire du pape.
  • Lieutenant-colonel Matthias Hackel.
  • Carlo Celestino : père d’Elisabetta, mathématicien, professeur à l’université. Teint rubicond, jambes courtaudes, épaules carrées ; originaire de la campagne, parents agriculteurs dans les Abruzzes. 68 ans.
  • Gian Paolo Trapani : contre-maître de l’opération archéologique à laquelle sœur Elisabetta participe.
  • Mulej Janko : environ 40 ans, géant ; directeur général du consortium de Krek.
  • Docteur Peter Mickael Gunther : article sur le cadavre d’un vieil homme porteur d’une queue de 20 cm.
  • Bruno Ottinger : cadavre à la queue ; professeur d’université à Ulm .
  • Arturo : petit ami de Micaela.
  • Lucas Loretti : inspecteur général du corps de la gendarmerie , supérieur de Zazo.
  • Professeur Harris : spécialiste de Christophe Marlowe, notamment des deux versions du Faust ; professeur à Cambridge.
  • Père Pascal Tremblay : arrivé à la commission le même jour qu’Elisabetta ; semble l’espionner. Pisteur des lémures.
  • Inspecteur Leone.
  • Stéphanie Meyer : collègue du professeur Harris.
  • Flavia Celestino : mère d’Elisabetta ; historienne à la Sapienza ; son sujet d’étude était l’excommunication d’Elisabeth 1ère par le pape Pie V.

Personnages du passé: 

  • Tiberius Claudius Babilus : auteur de la fresque souterraine de St Calixte.
  • Agrippine la Jeune : arrière-petite-fille d’Auguste, sœur de Caligula, épouse de l’empereur Claude, mère de Néron.
  • Thomas Kyd : ami et amant occasionnel de Marlowe ; homosexuel et dramaturge.
  • Francis Walsingham : secrétaire d’État d’Elisabeth 1ère et son espion.
  • Christopher Marlowe.telechargement
  • Mael Maédoc Ua Morgair, Malachie d’Armagh, évêque de Down. Maître de la lecture des astres.
  • Innocent III.
  1. LIEUX :

L’essentiel de l’histoire contemporaine se situe à Rome ( sauf le château de Krek en Slovénie près du lac glaciaire de Bled)..

  • Palais du Latran au 12e siècle.  

    palais-latran
    Palais du Latran
  • Università degli studi di Roma.
  • Saint-Calixte.
  • Via Lucca, domicile d’Elisabetta.via-lucca
  • Quartier étudiant de la via Ippocrate.
  • Château familial de Krek, château médiéval, forteresse slovène à quelques kilomètres du lac de Bled.

    vatican
    Vatican

 

Mon avis: 

Comme dans ses autres ouvrages, le style de Glenn Cooper est fluide et riche de détails permettant au lecteur de comprendre tous les tenants et les aboutissants de cette étonnante, intrigante et très complexe histoire de la prophétie de Malachie, ici mise en scène avec beaucoup de soin et d’érudition savamment distillée, abordant des sujets aussi divers que le célèbre dramaturge et poète anglais Christopher Marlowe,  sur la conjecture de Goldbach, problème mathématique qui n’a toujours pas pu être démontré à ce jour ainsi que sur les croyances de l’antiquité romaine relatives aux lémures  ( la petite touche de fantastique qui donne à ce thriller ésotérique toute son originalité).

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s