Publié dans auto-édition, Passion thriller, Sam Carda, Secrets mortels, vignobles

Passion thriller: Secrets mortels, Sam Carda.

L’auteur:

J’ai découvert Sam Carda sur la plate-forme SimplementPro. Il écrit des histoires qu’il publie lui-même sur Amazon.

Le roman:

Secrets mortels, publié en 2016, est un thriller construit sur fond de saga familiale. L’action se déroule principalement à Bordeaux, dans le domaine viticole des Fontaines.

De premier abord, le style semble fluide et agréable; malheureusement, des fautes d’orthographe, de syntaxe et de nombreuses maladresses viennent gâcher cette première impression. Le ton est parfois trop simpliste, notamment dans les dialogues qui manquent souvent d’approfondissement, voire de vraisemblance.téléchargement

Un des intérêts de ce roman est de nous faire découvrir le monde fermé de la viticulture que l’auteur semble bien connaître. Nous plongeons dans un univers codifié, que le premier venu ne peut approcher facilement: « Le Domaine des Fontaines était impénétrable pour les personnes non autorisées. La viticulture et les secrets de la confection de vins étaient bien gardés. Chaque ouvrier devait signer un contrat de non-concurrence avant d’intégrer l’équipe. Une fois dans le domaine, il était logé et nourri dans l’annexe du château prévue à cet effet. Cependant, il était strictement interdit pour un membre du personnel de s’aventurer dans la partie privée du château. Seuls les domestiques et la gouvernante y étaient autorisés. Certains anciens ouvriers parlaient de prison dorée, d’autres préféraient saluer le professionnalisme des propriétaires et leur droit légitime à une vie privée. » (Page 9).

L’intrigue:

Quentin, jeune journaliste ambitieux, fasciné par l’histoire du château des Fontaines et de la famille Visconti propriétaire des lieux depuis des décennies, se rend sur le domaine viticole du château afin de faire des repérages pour son prochain article qui devrait les faire basculer sous la lumière des projecteurs et les rendre célèbres. Du moins, selon la version officielle, car, en réalité, Quentin veut enquêter sur la mort mystérieuse de la gouvernante du domaine, Amélie Beaufort.vignobles 1

Dans le contexte du remariage de la propriétaire Enora Visconti avec son ex-mari Evan, Quentin se trouve rapidement plongé dans une atmosphère pesante. De vives tensions opposent les membres de la famille, notamment Léa, la fille d’Amélie, qui soupçonne que la mort de sa mère n’est pas accidentelle. En effet, pourquoi cette dernière a été retrouvée morte à côté d’un cheval, alors qu’elle n’avait jamais eu de goût pour l’équitation? Comme par hasard, le jour même de sa mort, Amélie devait parler à sa fille de quelque chose de très important qui allait tout changer.

Pendant que Quentin et Vinciane, la nouvelle gouvernante, s’installent, on apprend que le comptable du domaine s’est enfui avec l’argent détourné initialement par Evan. Curieusement, plus les révélations se font jour, plus le mystère s’épaissit. De rebondissements en secrets révélées, une seule question: qui tire les ficelles?

Les personnages:

  • Quentin Marina: jeune journaliste de 27 ans; cheveux blond vénitien, yeux bleu scintillant, bien de sa personne.
  • Améle Beaufort: amie d’enfance d’Enora Visconti, ancienne gouvernante du domaine décédée accidentellement; mère de Léa.
  • Victor Pontier: attaché de presse du domaine et homme de main d’Evan; ambitieux, sans scrupule, machiavélique.
  • Evan Visconti: ex-mari d’Enora, de son vrai nom Evan Durieux; depuis 5 ans, assure à nouveau la gestion du domaine viticole; déteste perdre, très ambitieux, avide de pouvoir; père d’Alex.
  • Enora Visconti: propriétaire du château des Fontaines; ex-femme d’Evan, mère d’Alex; longs cheveux noirs, regard de braise, jolie silhouette, femme d’apparence froide et hautaine, mais sociable.vignobles
  • Vinciane: nouvelle gouvernante, mère de Quentin; cheveux blonds, yeux bleus; âgée de 58 ans mais en paraît dix de moins.
  • Léa: fille d’Amélie; vit enfermée dans sa chambre depuis le brutal décès de sa mère à laquelle elle était attachée; d’apparence frêle, longs cheveux châtains, yeux clairs.
  • André: cuisinier du domaine depuis 5 ans; partage sa chambre avec Quentin.
  • Alex: fils d’Evan et d’Enora; petit ami de Zoé.
  • Zoé: petite amie d’Alex; soeur de Maxime Tavier.
  • Maxime Tavier: frère de Zoé, avocat d’Enora; petite trentaine; cheveux noirs bouclés, yeux bleu océan, teint rosé.
  • Inspecteur de police Brima: jeune homme d’une trentaine d’années.
  • Monsieur Henry: vieil homme qui s’occupe de l’entretien du domaine.
  • Myriam de Lagardère: ex-femme de Victor; aristocrate propriétaire des meilleurs vignobles de Bordeaux, saccagés quelques années plus tôt par le déversement intempestif de pesticides néfastes, empêchant la récolte pendant plusieurs années.
  • Julien: ex petit ami de Zoé; environ trente ans, yeux verts, regard perçant.

Mon avis:vignoble

En deux ans de chroniques, c’est la première fois que je me trouve confrontée à une telle déception. J’ai eu envie de découvrir ce thriller issu de l’auto-édition parce que le synopsis ma paraissait très prometteur. Malheureusement, les nombreuses maladresses gâchent la qualité du récit. Pourtant, Secrets mortels présente tous les ingrédients habituels du thriller: chantages, détournements de fonds, escroqueries, vengeance, triangle amoureux, inceste, rebondissements en tous genres, appels et lettres anonymes…

Mais voilà, à vouloir en faire trop, l’intrigue se retrouve noyée sous des rebondissements parfois peu crédibles et des invraisemblances ( comme le passage où la scène de crime est nettoyée de fond en comble avant d’avoir été inspectée par la police), comme dans un polar de série B. Le ton est à mon avis trop mélodramatique, la mise en scène maladroite spolie le suspense: les personnages dévoilent trop rapidement leurs soupçons et les dessous de l’affaire. Pour moi, l’intérêt d’un bon thriller est de maintenir une tension dramatique constante, poussant le lecteur à dévorer les pages afin de comprendre comment et pourquoi les événements et les agissements des personnages. Ce qui n’est pas le cas ici.

raisin

Malgré cet avis bien sévère, j’en conviens aisément, Secrets mortels présente certains atouts: par exemple, le fait d’intercaler des bribes du passé au milieu des pensées des personnages apporte un éclairage original sur les pièces du puzzle que constituent les éléments de l’intrigue. Grâce à cette histoire, j’ai découvert un univers que je ne connaissais pas et rarement mis en scène : le monde des domaines viticoles, avec son lot d’intrigues, d’escroqueries, de lutte pour le pouvoir et l’argent.

Publicités

13 commentaires sur « Passion thriller: Secrets mortels, Sam Carda. »

  1. Oui, difficile de chroniquer dans ces cas de figure. D’après ce que tu dis, j’ai l’impression que le livre de cet auteur n’est pas abouti (et c’est le cas pour beaucoup d’autoédités) Il m’est arrivé la même chose, avec mon recueil de nouvelles (trop d’impatience à vouloir publier) ; seuls, sans un regard extérieur pour être conseillés, c’est le lot de ceux qui s’autoéditent. Pour ça, la plateforme Simplement est formidable.
    En revanche, je trouve pas sérieux de la part d’un auteur de ne pas investir dans le travail d’un correcteur professionnel. Ne pas le faire est un manque de respect pour les gens qui vont acheter notre livre ; que celui-ci soit au moins proprement mis en page et sans fautes est un minimum. Après, que l’histoire soit appréciée ou non, c’est une affaire de goût.
    Désolée, mon post est peu long, mais le sujet est très intéressant !

    Aimé par 1 personne

    1. Pas de souci, c’est précieux pour moi d’avoir l’avis d’auteurs; c’est clair que le choix de l’auto-édition comporte des inconvénients mais je pense également qu’un minimum de travail de finition doit être accompli par l’auteur; ici, ce n’est pas l’histoire en elle-même qui me chiffonne, mais plutôt la mise en scène, le manque de profondeur. Car écrire un thriller ou un polar est très complexe. Et je déplore que l’auteur n’ait pas accordé plus de sérieux à certains aspects de son récit. Mais peut-être suis-je trop exigeante, car à force de lire de nombreux thrillers, on devient un lecteur plus difficile à surprendre…

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est pourquoi lire des autoédités n’est pas facile. Le commentaire que tu laisseras sur son travail, c’est peut-être l’occasion pour ce jeune auteur de découvrir ses points faibles. S’il a suffisamment d’ouverture d’esprit, il accueillera tes remarques comme un +

        Aimé par 1 personne

  2. Ah je me sens beaucoup moins seule ! J’ai eu un avis négatif aussi et l’auteur m’a trouvé sévère… mais rien de négatif.. pour lui.
    Je me suis ennuyé et trop de rebondissements à mon goût…
    Je suis assez étonnée des retours positifs… Je me demande si nous avons lu la même chose…

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s