Publié dans Les auteurs, Suède

Les auteurs: Ake Edwardson.

Biographie:

Ake Edwardson est un journaliste, professeur de littérature et romancier suédois né  le 10 mars 1953 à Eksjo, petite ville située dans le comté de Jonkoping, correspondant au

smaland
Smaland

nord de la province du Smaland, dans le sud du pays.

Il vit à Goteborg, , deuxième ville suédoise  par sa population ainsi que par ses importantes activités économiques et industrielles, située sur la côte occidentale. A mi-chemin entre Oslo et Copenhague, son aire urbaine, qui englobe de petites communes situées dans sa périphérie, compte plus de 900 000 habitants. Goteborg, plus important port de Scandinavie, possède une université, une école polytechnique et un évêché. Son musée des beaux-arts, son opéra et son orchestre symphonique en font un important centre culturel.

Activités professionnelles:

goteborg
Goteborg

Diplômé en littérature, Ake Edwardson enseigne le journalisme et la littérature à l’université de Goreborg. Il signe régulièrement des articles dans la presse suédoise.

Ake Edwardson écrivain:

Spécialisé dans le roman policier, il écrit également pour la jeunesse. Son premier roman, intitulé Till allt som varit dött, non traduit en français, avec pour personnages principaux un détective privé et un policier, lui a valu le Prix du meilleur auteur débutant suédois.

Mais c’est en 1995 qu’il crée la série de romans mettant en scène le commissaire Erik Winter avec le titre Danse avec l’ange, Dans med en angel en suédois, publié à Stockholm en 1997 et en France en 2002, roman qui a obtenu le Grand Prix de l’académie suédoise, Svenska Deckarakademins stora pris.téléchargement (1)

Depuis, la série s’est enrichie d’une douzaine de titres, le dernier datant de 2016 en traduction française. Ses livres, traduits dans une vingtaine de langues, connaissent un succès grandissant, notamment en Angleterre et aux Etats-Unis.

Erik Winter, commissaire à Goteborg, héros ambivalent, débonnaire ou dilettante selon son humeur, est un personnage plus complexe qu’il n’y parait et très attachant, dont on observe l’évolution au fil de ses enquêtes.

Quelle vision de la société suédoise?suède drapeau

Souvent défini comme le « successeur d’Henning Mankell » ( affirmation que je ne cautionne pas car je pense que chaque auteur possède sa propre identité littéraire, sa propre marque de fabrique en quelque sorte), la vision d’Ake Edwardson est cependant moins désespérée, moins désespérante aussi que celle de Mankell et de ses collègues scandinaves, en tout cas plus modérée, plus nuancée aussi, malgré de fréquentes et parfois sévères mises en garde concernant l’avenir de la société suédoise, longtemps modèle européen de la démocratie « idéale ». Il n’empêche qu’ Edwardson pose un regard lucide et reste conscient de la lente mais véritable dégradation de la situation en Suède, et ce sur tous les plans.

Ainsi, il n’est pas vain d’affirmer que le policier, de par sa profession, se trouve au centre de tout et constitue donc un observateur et un témoin privilégié. Erik Winter déclare dans Danse avec l’ange: « Il ne faut pas rester à l’écart. Sinon, on se charge de la culpabilité collective et c’est tout ». Un roman policier pour montrer du doigt les défaillances et les lacunes du système, une façon détournée de jouer un rôle social et de donner de légers mais effectifs coups de pied dans la fourmilière?? Certes…Mais aussi et avant tout une formidable opportunité de se divertir et de voyager.

Bibliographie:

Série Erik Winter:

  • Danse avec l’ange, Dans med en ängel en version originale éditée à Stockholm en 1997, traduit par Anne Gibson et publié en 2002 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2004 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Un cri si lointain, Rop fran langt avstand en version originale éditée à Stockholm en 1998, traduit par Anne Gibson et publié en 2003 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2004 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Ombre et Soleil, Sol och skugga en version originale éditée à Stockholm en 1999, traduit par Anne Gibson et publié en 2004 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2005 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Je voudrais que cela ne finisse jamais, Lat det aldrig ta slut en version originale éditée à Stockholm en 2000, traduit par Philippe Bouquet et publié en 2005 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2006 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Le ciel se trouve sur terre, Himlen är en plats pa jorden en version originale éditée à Stockholm en 2001, traduit par Marie-Hélène Archambeaud et publié en 2011 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2012 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Voile de pierre, Segel av sten en version originale éditée à Stockholm en 2002, traduit par Philippe Bouquet et publié en 2006 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2007 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Chambre numéro 10, Rum nummer 10 en version originale éditée à Stockholm en 2005, traduit par Marie-Hélène Archambeaud et publié en 2007 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2008 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Ce doux pays, Vanaste land en version originale éditée à Stockholm en 2006, traduit par Marie-Hélène Archambeaud et publié en 2008 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2009 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Presque mort, Nastan dod man en version originale éditée à Stockholm en 2007, traduit par Marie-Hélène Archambeaud et publié en 2009 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2010 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Le dernier hiver, Den sista vintern en version originale éditée à Stockholm en 2008, traduit par Marie-Hélène Archambeaud et publié en 2010 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2011 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • La maison au bout du monde, Hus vid varldens onde en version originale éditée à Stockholm en 2012, traduit par Rémi Cassaigne et publié en 2015 par les éditions Jean-Claude Lattès; réédité en 2016 par les éditions 10/18 dans la collection « Grands Détectives ».
  • Marconi Park, Marconi Park en version originale éditée à Stockholm en 2013, traduit par Rémi Cassaigne et publié en 2016 par les éditions Jean-Claude Lattès.

Ake Edwardson est l’auteur d’autres romans à ce jour non traduits en français.

suède
Suède

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur « Les auteurs: Ake Edwardson. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s