Publié dans bibliothèque, roman policier breton

Pal d’avril 2018.

En avril, ne te découvre pas d’un fil, dit le dicton, mais on peut se couvrir de mots qui nous réchauffent ou nous glacent…Donc, en ce mois encore un peu frileux, je vous propose une sélection de nombreuses nouveautés reçues en SP, histoire de faire un peu de place sur mon étagère, essentiellement des polars et des thrillers, des valeurs sûres et des étoiles montantes.

1- Innocente de Amy Lloyd: reçu en SP ce thriller Prix Douglas Kennedy du meilleurinnocente thriller étranger 2018. Dennis Danson est dans le couloir de la mort pour le meurtre d’une jeune fille, vingt ans plus tôt. Samantha, jeune enseignante, suit son dossier d’une manière obsessionnelle. Ils entament une relation épistolaire puis se marient. Samantha se bat pour sa libération mais Dennis est-il coupable ou victime d’un coup monté? Voilà le genre de postulat de départ que j’adore !!

2- Une femme infréquentable de Chris Dolan: second SP de la sélection de l’auteur une femme infréquentableécossais dont c’est le premier polar. Deux ados sont retrouvés morts, se tendant la main et le visage affreusement mutilé, dans le parc de Kelvingrove. Alors que personne ne signale leur disparition, l’enquête remonte à une série de meurtres non élucidés perpétrés à New-York. Une totale découverte et une envie de me plonger dans l’ambiance écossaise.

3- Rendez-vous à Bélinay de Sylvie Baron: SP reçu à la demande derendez-vous à Bélinay l’auteur que je remercie vivement. Une sombre histoire de famille déchirée; des blessures à vif malgré les cinq années qui se sont écoulées depuis le « suicide » du député Edouard Cantelauze; une lettre qui remet tout en cause. Juliette, fille du défunt, réunit toutes les personnes présentes le jour du drame afin de savoir ce qui s’est vraiment passé ce jour-là. Un huis-clos le soir du réveillon de Noël. J’avais envie de découvrir l(univers de cette auteure de thrillers française que je ne connais pas du tout.

4- L’imprimeur de Venise de Javier Azpeita: reçu en SP, polar historique, dont l’action se l'imprimeur de venisesitue en 1489, qui propose un retour sur les origines de l’édition et les traces de l’inventeur du format in-octavo: vols de manuscrits, censure omniprésente…Voilà tous les ingrédients que j’aime, surtout dans un polar historique. Une totale découverte de cet auteur espagnol, qui un temps a travaillé dans le secteur de l’édition. Aujourd’hui, il enseigne la littérature et l’écriture créative à la prestigieuse université de Salamanque.

5- Le vieux pays de Jean-Pierre Rumeau: quatrième SP de la sélection, cet ouvragele vieux pays reprend un épisode de notre histoire récente, malheureusement enfouie dans les décombres du passé: un jour de juin 1973, un Tupolev 144 décolle de l’aéroport du Bourget, à quelques kilomètres de la capitale mais, suite à un incident technique, il s’écrase sur la ville de Goussainville. Partant de cette histoire vraie, Jean-Pierre Rumeau propose un roman implacable.

6- La nuit du renard de Mary Higgins Clark. Vous vous souvenez peut-être que le mois la nuit du renarddernier j’avais amorcé la lecture des œuvres de la grande romancière américaine que, je l’avoue à ma grande honte, je n’avais jamais lue, avec son premier roman « La maison du guet ». En avril, je continue avec son second roman créant, selon les critiques, un extraordinaire climat de terreur…J’en tremble à l’avance.

7- Je te vois de Clare McIntosh: reçu en SP, je ne m’étais pas encore plongéeje te vois dans le monde de cette romancière britannique, spécialiste du thriller psychologique, un genre que j’affectionne particulièrement. Chaque jour, Zoe Walker emprunte le métro de Londres et feuillette le journal distribué sur le quai. Jusque-là, rien que de très ordinaire. Mais un matin, elle découvre, dans les petites annonces, sa photo avec l’adresse d’un site internet et un numéro de téléphone. Voulant comprendre, elle décide de mener son enquête. Je sens que celui-là va me plaire…

8- Sekt de Vincent Ravalec: encore un SP, premier tome d’une trilogie pandémoniaque, sektintitulé « L’origine du venin » de Vincent Ravalec, réalisateur, scénariste et écrivain français. Comment résister à cette accroche: « Pour Serge, flic déclassé, et Marie-Hélène, juge fautive, c’est la possibilité du rachat. Résoudre ce mystère démoniaque c’est la rédemption; échouer, la plongée professionnelle aux enfers ». Mystère démoniaque sont les deux mots-clefs auxquels je ne peux absolument pas résister…

9- Le chuchoteur de Donato Carrisi: premier roman du journaliste et dramaturge italienle chuchoteur qui s’essaie au thriller avec beaucoup de maestria. J’ai lu ce roman à sa sortie, en 2010, et j’avais été littéralement soufflée par la maîtrise du style et par l’intrigue mettant en scène Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. C’est donc pour moi une re-découverte,désireuse depuis longtemps d’intégrer le romancier italien à mon panthéon d’auteurs.

10- Hortensias blues de Hugo Buan: premier roman de l’écrivain malouin, créateur du hortensias bluespersonnage de Lucien Workan, commissaire de police incontrôlable. Hugo est en quelque sorte un voisin et l’intrigue se passe à Rennes, une ville que je connais très bien, deux arguments pour découvrir ce romancier breton. Cette enquête sur un tueur en série qui a décimé un cabinet médical du centre-ville va les mener au cœur de la bourgeoisie rennaise. Je sens qu’on va se régaler…

Deux jokers au cas où, pour une fois, j’aurai le temps…

11- Le voile des apparences de Natacha Calestrémé: j’ai découverte très récemment lale voile des apparences plume de Natacha Calestrémé avec son dernier roman « Les blessures du silence » dont vous trouverez la chronique ici, véritable coup de cœur qui m’incite donc à lire ses trois premiers romans. Le voile des apparences est un thriller qui flirte avec les frontières du paranormal, confrontant le flic Yoann Clivel aux démons de son passé. Thriller + paranormal: voilà une conjonction très séduisante !!

12- Soleil noir de Christophe Sémont, auteur breton appartenant au collectif « Calibre 35 » soleil noirdont je vous parlerai ultérieurement. Dans ma quête de découvrir des auteurs de ma région, j’ai rencontré Christophe Sémont la semaine dernière au salon du livre de Rennes. Soleil noir est son premier roman dont l’action se situe en Amérique du sud, plus précisément en Argentine. « Au plus profond de la forêt amazonienne, tapi dans son antre, un serpent attend son heure… » L’auteur, qui a parcouru le monde pendant des années, nous fait partager son goût pour les histoires, réalistes ou fantastiques…

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s