Publié dans bibliothèque

Bilan de lecture mai 2018.

Mai vient de se terminer. J’ai lu 8 des ouvrages de la PAL et 3 supplémentaires, des SP que je voulais absolument lire dans le but de dégager mon étagère à SP. Détails à suivre…

Le Brasier de Vincent Hauuy: suite au succès du Tricycle rouge, le défi semblait difficile à relever mais j’avoue que, même si ce second opus est moins alerte, plus intimiste que le premier, l’auteur confirme ses qualités d’écriture.

Jeux de main de Yves Laurent: premier roman à quatre mains du duo belge. Une déception: quelques faiblesses et longueurs qui, je l’espère, seront gommées la prochaine fois, même si l’intrigue comporte certains atouts.

L’enfant ultime de Jang Yong-Min: The révélation du mois!! Première fois que je lis un polar coréen, j’ai été conquise par la finesse de l’analyse psychologique des personnages, la pertinence des thèmes développés et la complexité de l’intrigue.

La saison des Feux de Céleste Ng: là encore, une agréable découverte pour ce roman qui propose une fine critique du conformisme américain sans pour autant sombrer dans les clichés faciles.

Le Tigre et les pilleurs de Dieu de Philippe Grandcoing: un excellent polar historique aux nombreuses qualités dont l’intrigue se situe à une époque troublée de notre histoire, juste après la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

L’informateur de John Grisham: excellent thriller du romancier américain dont la maîtrise n’est plus à prouver. Jamais déçue avec lui.

Soleil noir de Christophe Sémont: lecture qui s’inscrit dans le cadre du programme de découverte d’auteurs locaux. Convaincue par la maîtrise de ce premier roman.

Le miroir sans retour de Reynald Sécher: reçu dans le cadre d’un partenariat avec les éditions du Rocher (que je remercie vivement). Un bon roman historique qui revient sur des événements méconnus de la Révolution Française, notamment en Bretagne.

Les voyageurs noirs de Erick George-Egret: second ouvrage reçu des éditions du Rocher. Excellent thriller construit autour de la polémique qui secoue la communauté scientifique à propos de l’authenticité du suaire de Turin. Un passionnant roman érudit à la portée de tous.

Les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes: SP reçu par les éditions Hugo Thriller que je remercie chaleureusement de leur confiance. Seconde révélation du mois avec ce thriller construit comme un roman à énigme. J’ai adoré!!

Toutes ces nuits d’absence d’Alain Bron: une jolie surprise avec ce polar atypique. J’ai apprécié l’intrigue originale, le style agréable et l’humour de l’auteur.

Un bilan globalement positif, de nouveaux auteurs de talent inscrits dans mon « panthéon » personnel dont je compte bien lire d’autres ouvrages.

 

 

Publicités

2 commentaires sur « Bilan de lecture mai 2018. »

  1. Han, je ne connaît aucun ouvrage que tu mentionnes (sauf à travers tes critiques très complètes naturellement). Perso faire un bilan par mois je ne suis pas assez régulier pour réaliser cela et honnêtement, je lis entre 2 et 5 livres par mois (tous les blogueurs dont toi que je connaisse lisent entre 8 et 12 livres par mois 😥 ). Bon courage pour ce mois de juin 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s