Publié dans éditions Albin Michel, enquête criminelle, Passion polar français, serial killer, tueur en série

Passion polar français: Le testament des abeilles, Natacha Calestrémé.

Avec sa verve et son talent sûr, la romancière bordelaise nous fait prendre conscience des réels dangers qui guettent l’avenir de l’humanité si jamais les abeilles venaient à disparaître définitivement de notre planète.

L’auteur:

Née dans le sud-ouest de la France, Natacha Calestrémé est journaliste, réalisatrice et écrivain.

bordeaux-889637_640Après un parcours en publicité, puis en presse, elle rejoint France 2, France 3 et TF1 en tant qu’auteur, puis M6 international à l’unité documentaires.
Elle réalise ensuite sa propre collection de documentaires, intitulée « Les héros de la nature ». Une série de portraits d’hommes et de femmes qui agissent pour la protection de la biodiversité à travers le monde. Elle a dirigé cette collection de 52 minutes depuis juin 2000. Ses films sont diffusés sur France 5, France 3, ZDF, Rai 3, RTBF, TSR, Canal + Scandinavie,TV5 Monde, Ushuaïa TV, etc…
En 2010, Bonne Pioche et M6 confient à Natacha Calestrémé, sur une idée originale de Stéphane Allix, la direction d’une série intitulée « Enquêtes extraordinaires », qui aborde notamment la question des guérisseurs, du sixième sens et des frontières de la vie.téléchargement
Elle a interviewé de très nombreux médiums, guérisseurs et thérapeutes. Ce qu’ils l’ont dit lui a donné l’idée de créer et de présenter l’émission « Sur les chemins de la santé » diffusée sur Inrees.TV depuis mars 2016.
Elle écrit également pour Inexploré Magazine.

Le roman:

th (1).jpgLe Testament des abeilles a été publié par les éditions Albin Michel en 2011. Le style est fluide, plaisant à lire. L’histoire est racontée à la première personne et au passé par Yoann Clivel qui évoque une affaire passée.

Après un court prologue, d’emblée l’auteur intrigue son lecteur tout en expliquant le titre de l’ouvrage: « Ceci n’est pas un livre mais un testament. Celui des abeilles. Elles ne savent pas s’exprimer, alors il faut bien que quelqu’un écrive à leur place. Leur mortalité est d’une certaine manière à l’origine de l’enquête la plus difficile qu’il m’ait été donné de mener. » (Page 9). =>Et nous voilà hameçonnés. Quelle est donc cette enquête si complexe?

L’intrigue:

Septembre 2008. Paris. Le major Yoann Clivel et son équipe sont appelés sur les lieux d’un triple homicide: un chef d’entreprise a tué sa femme et sa fillette de six ans avant de se donner la mort. Bien qu’il s’agisse d’une famille « ordinaire », sans histoire et sans dossier, certains détails intriguent le major. Pour quelle raison l’homme a-t-il lacéré les rideaux comme s’il était en proie à une crise de panique?

L’affaire semble simple mais Yoann a un pressentiment: « Donc le type est à poil sous la douche et d’un coup, sans fermer le robinet, il trucide sa femme, sa fille, attaque les rideaux, puis se zigouille! « (Page 20). =>Aucun mobile, aucun indice, ni professionnel, ni personnel, expliquant ce geste tragique. Des détails qui lui mettent la puce à l’oreille: « Tu vois, ça colle pas, enchaînai-je. Avec un minimum de préméditation tu achètes un calibre et tu fais ça proprement. On devient pas Jack l’Eventreur en deux secondes. Pourtant, notre gars se lève un matin, trucide sa famille alors qu’il avait prévu de l’emmener en vacances, et se suicide en se tailladant la jambe jusqu’à se sectionner l’artère! C’est dingue! » (Page 34).abeille

Quelques jours plus tard. Seconde affaire: dans le même immeuble, une femme se défenestre sans avoir ouvert sa fenêtre; treize morts, dont un journaliste, sont retrouvés dans leur appartement sans cause apparente de décès. Yoann ne comprend pas. « Existait-il une arme capable de rendre fou ou de tuer à distance sans laisser de traces? Pourquoi n’y avait-il pas de causes apparentes?

La police judiciaire est dessaisie de l’affaire au profit de la Crim. Mais Yoann, avec l’accord du juge, continue son enquête officieuse. La prophétie du moine, écrite en 2004 et dont plus aucune trace ne subsiste sur le Net, évoquant la disparition des abeilles et la folie destructrice de l’homme, transmise par le guérisseur/magnétiseur Derrone, a-t-elle un rapport direct avec ces deux affaires? Intuitif, Yoann sent une menace lourde peser sur la capitale, « quelque chose dont personne n’avait conscience et qui me glace le sang encore aujourd’hui. » (Page 24)

Troisième division de la PJ: service de police qui gère très peu d’homicides mais plutôt des viols ou des affaires de drogue: « A la police judiciaire, on travaillait sur plusieurs enquêtes simultanément. Drogue, bagarres, viols, les occasions ne manquaient pas. » (Page 77)

Les personnages:honey-bees-326337__340

  • Yoann Clivel: narrateur; major à la PJ de Paris, troisième plus haut gradé de l’équipe; flic efficace, grande faculté d’observation, obtient d’excellents résultats malgré son côté électron libre; basque par sa mère, breton par son père; passionné par les insectes.
  • Commandant Ponstain: supérieur hiérarchique de Yoann; préfère rester dans son bureau à traiter la paperasse plutôt que d’aller sur le terrain.
  • Christian Berckman: chef enquêteur, quinze ans d’ancienneté; sans prétention, intègre, grosse tendance à la nonchalance; passionné par la moto et le poker.
  • Marc Honfleur: ancien gardien de la paix, nouvellement arrivé à la PJ; passionné par les recherches sur Internet; timidité maladive, regard fuyant, silencieux.
  • Jane Velin: brigadier-chef; petite femme dynamique, allure de garçon manqué; franche et déterminée; ceinture noir deuxième dan de karaté.
  • Jean Gutineau: juge d’instruction chargé de l’affaire, expérimenté, apolitique, proche de la retraite.
  • Valentin Amerti: ex-meilleur ami de Yoann; policier à la Crim.
  • Yves Lentoine: médecin psychothérapeute.
  • Eliaz: patient anonyme du docteur Lentoine.
  • Derrone: sourcier, medium, spécialisé dans la recherche de personnes disparues.
  • Alisha: fille de Derrone; chercheuse en agro-alimentaire à l’université de Paris-sud à Orsay.
  • Nathan: fils d’Alisha; six ans; dons médiumniques.

En conclusion:

testament
Testament

Le Testament des abeilles constitue l’un des meilleurs polars écologiques de ces quinze dernières années. S’appuyant sur des réalités scientifiques, Natacha Calestrémé utilise les ressources de la fiction pour alerter le public sur les conséquences dramatiques qu’aurait pour l’humanité la disparition des abeilles, sans pour autant tomber dans le défaitisme ou l’alarmisme militant. Son roman terrifiant nous fait comprendre qu’il serait suicidaire de prendre cette menace à la légère. Einstein n’a-t-il pas déclaré que  » le jour où les abeilles auront complètement disparu, l’humanité n’aurait plus que quatre ans à vivre? »

Citations:

« Si vous saviez les heures que l’on passe à éplucher les notes, les rapports d’expertise, les compte-rendus d’interrogatoires en essayant de trouver la faille, les mensonges qui vous permettent de comprendre ce que l’on ne veut pas que vous voyiez. Ces infimes détails qui forment le puzzle, ce déclic imperceptible tant attendu, cette piste qui se déclarait sur toute enquête bien menée, ne venait pas. » (Page 31).

« La police peinait à maîtriser les journalistes français et étrangers qui affluaient. Le prétexte du secret de l’instruction dissimulait mal l’impuissance des autorités. Tous les jours, le Premier ministre appelait le préfet et le procureur pour connaître les avancées de l’enquête. Les media diffusaient en boucle les images des lieux des crimes… » (Page 95).

« Regardez le nombre de nouvelles maladies et de virus qui surviennent alors que la nature et la biodiversité disparaissent. Et je ne parle pas de la stérilité qui touche l’humanité. Plus nous détruisons d’espaces sauvages et moins il y a d’énergie disponible pour les hommes. Ce sont les arbres, les minéraux, les animaux, les végétaux qui régulent notre énergie. En ville, nous sommes plus faibles car nous sommes dénaturés…Les catastrophes naturelles n’existent pas. C’est notre ingérence dans la nature qui est une catastrophe. » (Page 124).bee-4394138__340

« Aujourd’hui, il est, semble-t-il, plus valorisant de gérer un problème que d’agir avant que le problème n’apparaisse…Si un chercheur étudie le moyen d’empêcher des milliers de personnes d’attraper le chikungunya, maladie virale grave transmise par le moustique, il trouvera qu’une méthode pérenne, naturelle et efficace consisterait à favoriser la présence des chauves-souris. Le mammifère volant ingurgite plus de six cents moustiques à l’heure…Malheureusement, personne aujourd’hui ne finançait de tels projets. » (Page 219).

« Notre rapport à la nature doit changer radicalement, une nouvelle gestion de l’agriculture avec beaucoup moins de pesticides s’impose. Aujourd’hui on encourage la production de produits gorgés de substances chimiques à coups de subventions pharaoniques. Il suffirait de renverser la vapeur et d’inciter financièrement à cultiver sain. Les pays qui agiront en ce sens seront moins dépendants des autres.Un vaste programme, une décision gouvernementale. » (Pages 196-197).

« Lorsqu’un homme naît, il y a un peu plus de pollution, un peu plus de gaz carbonique, un peu plus de guerre, un peu plus de destruction, un peu plus de déchets. Un arbre qui pousse, c’est une ville souterraine pour les insectes qui se crée, un abri pour les oiseaux et les rongeurs qui émerge, un parasol géant pour les broussailles et les buissons qui s’impose, un rempart contre les bourrasques et les inondations qui tient bon, une usine à oxygène qu grandit et plusieurs êtres, mousses et lichens y vivent en synergie. D’un tronc coupé, les racines se prolongent et créent un autre arbre, cent mètres plus loin. Le jour où nous considérerons les végétaux comme les seuls êtres multiples à ne savoir que donner, nous aurons acquis suffisamment de sagesse pour apprendre de la nature comment être immortel. » (Page 341).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s