Publié dans adultère, amour, éditions du Caïman, cadavre, enquête criminelle, Passion polar français, psychologie des personnages

Passion polar français: La confrérie des louves, Florence Rhodes.

Tout être humain est la somme de ses contradictions…Premier roman vraiment prometteur à découvrir si ce n’est déjà fait!!

L’auteur:

florence rhodesFlorence Rhodes est née à Cagnes-sur-Mer il y a maintenant un certain nombre d’années. Elle appris à lire avec Agatha Christie; il faut avouer qu’il y a pire comme professeur!! D’autant qu’elle s’est perfectionnée en lisant la prose de Steeman et de Stephen King. Lettres de noblesse oblige!! Actuellement, notre romancière est attachée de communication et vit à Vincennes.

Le roman:

Son premier roman, La Confrérie des louves, a été publié en 2019 par les éditions du Caïman. Le style est soigné, le vocabulaire choisi: « Il lissa entre le pouce et l’index sa barbe noire infiltrée de fils d’argent, semblables à ceux qui colonisaient le bas de ses tempes » (Pages 12-13), tout en étant vif, parfois musclé, sans s’encombrer de mots ou de tournures inutiles. Comme quoi ses années d’apprentissage littéraire ont été profitables!th.jpg

Construction: quatre suspectes, quatre interrogatoires entrecoupés de passages en italique correspondant à des souvenirs de chacune d’elles. Captivant !!

L’intrigue:

Edouard Schaeffer, propriétaire du restaurant Paris-Boston, est retrouvé gisant dans une mare de sang par Ajay, son cuisinier indien, lequel déclare avoir vu une femme sortir par la porte arrière du restaurant, juste après la découverte du cadavre de son patron. Il décide de la suivre jusqu’à un immeuble du boulevard Malesherbes où vit la veuve. Hasard? Mensonge?

Denise, épouse du mort, et ses trois amies d’enfance: laquelle des quatre avait des raisons de vouloir tuer Edouard, ou à tout le moins, de le voir mort? Au commandant Hamelin et son équipe de démêler les fils de cet écheveau incroyablement complexe.
Reconstituer les alibis, les emplois du temps de chacune, interpréter les non-dits, aller au-delà des apparences afin de déterminer laquelle aurait un mobile. Fouiller dans le passé, chercher les rancœurs, exhumer les trahisons. Un travail de fourmi éreintant mais passionnant.

interrogatoire
Interrogatoire

Peu à peu, l’auteur dresse des portraits psychologiques des quatre amies laissant au lecteur la rude tâche de faire le tri et d’émettre une hypothèse solide, convaincante parmi tous les scénarii possibles? Laquelle en voulait assez à Edouard pour franchir le pas? Ou lesquelles??

Conditions de l’enquête: le fait que l’une des suspectes soit directrice de cabinet du ministre du budget complique singulièrement la donne et donne au roman une dimension supplémentaire: « La presse était à l’affût du moindre scandale susceptible d’affaiblir ce gouvernement impopulaire. La nécessité de jongler sans cesse entre les diktas de Bruxelles et l’opinion publique pour la préparation du budget chargeait ses épaules d’une pression colossale. Il n’hésiterait pas à la sacrifier, comme on se défausse au tarot d’une carte inutile. » (Pages 73-74).

Les personnages:

Les membres de l’équipe:

  • Commandant Abel Hamelin: fâcheuse tendance à reprendre ses collaborateurs sur leur syntaxe.
  • Lieutenant Diane Maertens: ne se laisse pas marcher sur les pieds, toujours sérieuse, pas facile à dérider.
  • Lieutenant Wendling: procédurier du groupe.
  • Aubin: un des meilleurs enquêteurs scientifiques; toujours affable, plaisante en permanence.
  • Lieutenant Legoff: cadet de la brigade, sens de l’observation précieux.
  • Capitaine Thibault Delatraz: Savoyard, très bon enquêteur.

Les suspects:justitia-3222265__340

  • Maud Hermann: amie de Denise; directrice de cabinet du ministre du budget; cérébrale, peu accessible à la panique ou à toute forme de passion; mariée sans enfant; mémoire infaillible, discrète, diplomate.
  • Clara Montivalli: amie de Denise; belle femme au sourire ravageur; grande confiance en soi, lucidité; directrice de clientèle chez Publicis.
  • Denise: épouse d’Edouard; femme insignifiante.
  • Clémence Lerouge: amie de Denise; peintre et professeur de dessin, veuve, deux filles.
  • Ludovic: mari de Clara.
  • Georges: mari de Maud; président de BioJouvance.

En conclusion:

Le +: même si l’on est passionné de polars et de sombres histoires de crimes, l’humour humourconstitue toujours à mes yeux un petit plus pour, sinon alléger l’atmosphère, du moins soulager la pression: « Celui qui pensait que sa fille était dans une secte? Par parenthèse, on a vérifié, les pseudo-activités louches de sa gamine se limitent à l’organisation de réunions Tupperware. Rapport à sa vue basse, il a pris des barquettes en plastique pour des maquettes de soucoupes volantes et un groupe de ménagères pour le staff de la secte Moon. » (Page 42).

La confrérie des louves: premier essai transformé avec succès!! rien à redire, que du bon. Maintenant, on attend le suivant…

Citations:loups

« Tu parles drôlement bien français pour un Indien! Le jeune homme le considéra en silence. Ma famille est installée à Villejuif depuis trois générations et je prépare l’agrégation de lettres. Ça doit sans doute avoir un rapport. » (Page 24).

« Aux yeux d’Abel, l’insondable connerie humaine se répartit à parts égales entre toutes les races, toutes les religions et les deux sexes. Il se refuse à adopter un vocabulaire aseptisé dans le seul but de ne pas passer pour ce qu’il n’est pas, à savoir un mec qui penserait que les uns ou les autres seraient mieux servis. » (Page 49).

« L’angoisse d’une mère pour ses enfants ne diminuait pas, au contraire. On voudrait pouvoir les préserver dans une bulle capitonnée, les protéger du racket, de la drogue, des accidents de la route ou des maladies. On voudrait immortaliser le beau sourire qui illumine leurs visages le matin de Noël, mais on s’en sait incapable et cette frustration ronge les mères de l’intérieur. » (Pages 115-116).

6 commentaires sur « Passion polar français: La confrérie des louves, Florence Rhodes. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s