Publié dans cadavre, délinquance, homicide, Passion polar français, police

Passion polar français: Crimes Glacés: Saint-Malo-Combourg, R-G. Ulrich.

Quand vous aurez terminé ce roman, vous y réfléchirez à deux fois avant de vous faire livrer vos surgelés à domicile…

L’auteur:

Roger-Guy Ulrich, né en 1947 à Laval, passe toute son enfance au Mans puis dans la capitale avant de s’installer dans la région malouine d’où sa famille est originaire. Après une carrière dans les Télécommunications, il se consacre aujourd’hui à l’écriture de romans policiers.

Le roman:

pic à glacePublié par les éditions Ouest et Compagnie en 2014, Crimes Glacés a été présenté au Festival Etonnants Voyageurs avant sa sortie en librairie. Le style est vif, alternant phrases courtes à très courtes avec des passages plus softs, imprimant au récit un rythme effréné, émaillé de nombreuses scènes d’action: « Nadège Dampierre serra la mâchoire. La camionnette toussait, bringuebalait, victime de tremblements convulsifs. La jeune femme sentit des gouttelettes de sueur perler sur son front…La trouille!…Les jointures de ses doigts blanchissaient à force de se cramponner désespérément au volant. » (Page 6)… »Il se débarrassa de son blouson, se servit un whisky, se cala dans son fauteuil préféré, un vieux Chesterfield au cuir patiné, incrusté dans le marbre du sol devant la baie vitrée, face à la Rance…La  nuit tombante effaçait les teintes, les  nuances et les reliefs d’un paysage sans cesse changeant. Un moment propice pour s’égarer dans les méandres de la rêverie et de la réflexion. » (Page 75).

L’intrigue:téléchargement.jpg

Route de Combourg. Sortie de Dol. Abel, au volant de sa Lada, accompagné de son pote Momo, aperçoit un camion de produits surgelés couché dans le fossé. Aussitôt, il se dit qu’il va pouvoir faire son marché gratis et ainsi éviter de se faire engueuler par Amina pour son incapacité chronique à subvenir honnêtement aux besoins de sa famille. Mais alors qu’il ouvre la porte du fourgon, il découvre le cadavre d’une femme, un outil planté dans son sein gauche. Evidemment, avec un casier judiciaire chargé, Abel et Momo font figures de coupables idéaux. Même si, pour une fois, ils n’ont rien fait de mal.

Erwan Le Morvan est chargé de l’enquête dont la solution semble plutôt simple: vengeance ou crime passionnel. Mais quand le cadavre de Fabrice Crépin est retrouvé dans le coffre de sa voiture, le commissaire se demande si une folie meurtrière ne se serait pas emparée de la petite cité?

Quel rapport entre le crime de Nadège Dampierre et celui de l’ancien militaire seulement quelques heures plus tard? Quant à Larcher, le patron de Nadège, quel secret cache-t-il si mal? La lettre anonyme qu’il a reçue une semaine plus tôt disait-elle vrai? Une enquête bien complexe pour le commissaire qui peine à rassembler les morceaux du puzzle…

Les personnages:

  • Erwan Le Morvan: commissaire de police.
  • Capitaine Matignon: collègue d’Erwan.
  • Nadège Dampierre: vendeuse de produits surgelés à domicile.
  • Abel: petit escroc sans envergure, un loser.
  • Momo: pote d’Abel qu’il suit partout.
  • Amina: compagne d’Abel, mère de sa fille.
  • Delphine: compagne d’Erwan.
  • Sophie Marsault: collègue d’Erwan.
  • Frédéric Larcher: patron de Nadège.
  • Edith Larcher: épouse de Frédéric.
  • Fabrice Crépin: ancien militaire qui a milité dans des groupes d’extrême-droite.

Les lieux:

combourg
Combourg

Quel plaisir jubilatoire que de lire un roman qui se déroule dans des lieux que l’on côtoie au quotidien!! Des aperçus de la ville de Combourg: « Plusieurs fois, Momo était passé devant la mairie, siège de la police municipale de Combourg. Puis il avait remonté l’avenue Père et Fils jusqu’à la gendarmerie. » (Page 42)… »Abel longea le lac tranquille sans y prêter attention. Pourtant, en cette matinée de printemps, dans ces eaux lisses comme un miroir, la ville et son château se miraient comme des coquettes. Tableau magique qui pouvait se transformer d’une minute à l’autre au gré des aléas climatiques et des lumières célestes. » (Page 47).

En conclusion:

Le +: beaucoup d’humour, notamment les dialogues entre Abel et Momo. L’auteur manifeste de l’empathie envers ses personnages que, malgré leurs travers et leurs mauvaises actions, il ne juge jamais.

Le++: mise en scène en quelques coups de stylo, sans fioritures, ni détails inutiles. On va droit à l’essentiel =>Rythme débridé; on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Un bon polar régional, bien ficelé, efficace, très agréable à lire même si on ne connaît pas les lieux dans lesquels il se déroule. Un auteur à découvrir pour les amateurs d’histoires policières accessibles, construits autour de l’intrigue.

Citations:

glace.jpg
Glace

« Comme toujours, Abel conduisait trop vite. La vitesse: son défouloir. La seule activité qui lui permettait de se sentir un homme, un vrai, de prouver sa virilité, d’ignorer ses failles, de gommer ses complexes. Au volant, il était aussi fort que le chevalier du moyen-âge en armure sur sa monture. » (Pages 13-14)

« Depuis quelques minutes, elle était venue le rejoindre dans le salon. Restée en retrait, toujours silencieuse, il la devinait dans son dos. Sa présence lui provoquait des fourmillements le long de la colonne vertébrale, sorte de courant électrique induit qui polluait l’atmosphère et l’incitait à entrer la tête dans les épaules. Comme pour se protéger de l’imminence d’un danger. » (Page 82).

« Une fois encore, sur le trajet lit armoire, elle s’octroya à même le goulot une rasade de cognac, reposa la bouteille, hoqueta bruyamment en plaquant une main contre sa bouche. L’alcool déclenchait en elle une sérénité factice mais rassurante. Une inhibition momentanée de l’angoisse juste ce qu’il fallait pour envisager l’avenir sans trop se poser de questions. » (Page 218).

Un commentaire sur « Passion polar français: Crimes Glacés: Saint-Malo-Combourg, R-G. Ulrich. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s