Publié dans éditions De Borée, Passion polar français

Passion polar français: Le labyrinthe de Fowley, Jean-Claude Lemonnier.

Un jeu créé par un riche homme d’affaires qui s’ennuie tourne au cauchemar. C’est la lecture que je vous propose aujourd’hui avec ce roman loufoque de Jean-Claude Lemonnier.

Le roman:

Le labyrinthe de Fowley a été publié en 2014 par les éditions 7Ecrit et en 2019 par lestéléchargement éditions De Borée dans la collection Polar. Le ton est léger, enjoué jusqu’à ce que tout bascule. Ce qui semblait être une farce de potache tourne à la tragédie et au film d’horreur. Le style est familier, empreint d’humour et de clins d’œil, comme lorsque l’auteur s’adresse à ses lecteurs: « Je ne vous embête pas trop avec mes histoires? Je peux comprendre, mesdames, que votre mari ait faim, ou que le bébé pleure! Rien ne vous empêche de me retrouver ce soir blotties sur l’oreiller, ou bien même de retourner ce livre directement chez l’éditeur! Peu importe, vous l’avez acheté! » (Page 21).

Postulat de départ: quelle existence aurions-nous eue si nous avions suivi un autre chemin, une autre vie? =>Voilà une question intéressante traitée de façon amusante…Enfin, au début au moins !!

L’intrigue:

1er avril. Non, non, ce n’est pas une blague! Richard Fowley, riche et puissant, s’ennuie à mourir. Il réunit sa famille composée de sa femme, ses trois enfants et sa bru afin de leur présenter son nouveau projet: il a imaginé un jeu qui consiste à enfermer cinq volontaires dans le labyrinthe géant de son domaine. Le premier qui trouvera la sortie deviendra le propriétaire du château de Fowley.

Pour différentes raisons, les futurs héritiers prennent plutôt bien cette annonce un peu loufoque. Sans doute pensent-ils qu’il s’agit là d’un caprice et qu’en réalité leur père et époux n’a nullement l’intention de les dépouiller!!

1er juin. Le coup d’envoi du jeu est donné. Tout commence bien jusqu’à ce que trois hommes armés et masqués, violents de surcroît, dont le chef semble bien connaître Richard Fowley et la configuration des lieux. Et d’un seul coup, plus personne n’a envie de rire!!

Les personnages:

  • Richard Fowley: narrateur; homme d’affaires milliardaire; possède de très nombreuses propriétés.
  • Zakir: chauffeur et jardinier de la famille Fowley.
  • Richard Fowley junior: fils aîné de Richard Fowley; marié.
  • Peggy: femme de Richard Junior.
  • William: second fils de Richard Fowley, frère du Richard précédent; homosexuel; écrivain; toujours en retard; élégant et intelligent.
  • Samantha: fille de Richard Fowley; journaliste à la BBC; toujours révoltée.
  • Jane: épouse de Richard Fowley et mère de ses enfants.
  • Charlie Preston: ami d’enfance de Richard; un des participants; caractère enjoué et optimiste.
  • Docteur NGuyen Tran Lee: médecin personnel de Richard Fowley.
  • John Stanley: musicien.
  • Sandie: femme de ménage au château; une des participantes.
  • Bridget Sterne: ancienne maîtresse de Richard Fowley; une des participantes.
  • Shinji Urakabé: fils naturel de Richard Fowley ey fils adoptif du docteur NGuyen; un des participants.
  • Robert Wilcox: ancien bras droit de Richard Fowley devenu son principal concurrent.

Les lieux:OIP

Conçu comme un whodunit en huis-clos, l’histoire se déroule principalement dans le château de Fowley « érigé en 1528 …avec ses pierres grises et ses reflets bleutés, son architecture gondolée, ses murs solides, j’apprécie les parcs qui l’entourent, j’aime la forêt qui l’enveloppe… »(Pages 22-23)…

…Et le labyrinthe, qui s’étale sur 150 hectares, avec « ses secrets, son unique sortie », gardé par une lourde porte et une solide grille…dans lequel se trouve un coffre contenant les plans du labyrinthe mais également de l’argent, des lingots, des bijoux inestimables. »

En conclusion:

Le labyrinthe de Fowley est un polar atypique, drôle, aux situations parfois cocasses, et en même temps tragique. C’est ce mélange insolite qui fait tout son charme. Ajoutez à cela un humour déjanté, une intrigue parfois surprenante, un labyrinthe symbole de nos peurs les plus profondes, avec par ci par là de petites formules bien senties et vous aurez un cocktail détonnant qui certainement vous séduira.

Citations:

« Je me méfie des pauvres car je connais trop bien les riches. Je préfère les nécessiteux, ceux qui essaient de s’en sortir mais qui malheureusement n’y arrivent pas! Les riches, comme des pur-sang et cela depuis leur naissance, ont toujours un tour d’avance. Les autres ânes et canassons doivent toujours combler leurs handicaps. » (Page 16).

« De nos jours, les propos raciaux ou traits d’humour sont totalement proscrits. C’est tout juste s’il est possible d’appeler un chien un chien. Dorénavant ne faut-il pas pour l’appeler et être dans la mouvance actuelle dire: « Allez, viens ici, mon canidé. » (Page 50).

« Je pense avoir toujours appliqué dans mon existence ce que je suis réellement, un homme qui aime la vie et qui, bon an mal an, devrait mourir dans une petite dizaine d’années, j’espère plus tard bien sûr, mais je profite de ce qui me reste de cœur et d’esprit pour être heureux et émerveillé. » (Page 118).

2 commentaires sur « Passion polar français: Le labyrinthe de Fowley, Jean-Claude Lemonnier. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s