Publié dans amour, angoisse, disparition inexpliquée, fantômes du passé, malédiction, mystère, Passion fantastique, superstition

Passion fantastique: Le Château des Carpathes, Jules Verne.

Un grand classique que ce roman gothique de Jules Verne, genre peu exploré par ce romancier épris de science et de rationalité…

L’auteur:

téléchargement (3)
Jules Verne

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et décédé le 24 mars 1905 à Amiens, est un romancier français dont l’oeuvre est principalement inspirée par les progrès scientifiques réalisés au 19e siècle. Bien qu’il ait commencé sa carrière en écrivant des pièces de théâtre, Jules Verne ne connaît le succès qu’avec sa collaboration avec l’éditeur Pierre-Jules Hetzel et la publication, en 1863, de son premier roman d’aventures Cinq Semaines en Ballon. Il inaugure ainsi la série dite des Voyages Extraordinaires qui comprend 62 romans et 18 nouvelles, souvent publiés en feuilleton dans la revue destinée à la jeunesse Le Magasin d’éducation et de récréation, ou dans des périodiques destinés aux adultes, notamment Le Temps et le Journal des Débats.

Ses romans bénéficient toujours d’une documentation scrupuleuse, prenant en compte des technologies développées au 19e siècle, mais également des innovations techniques plus fantaisistes ou en gestation, prouvant par là son côté visionnaire; pour s’en convaincre, il suffit de lire Paris au vingtième siècle, roman d’anticipation tout à fait bluffant écrit en 1860 mais publié pour la première fois seulement en 1994.

Jules Verne était un écrivain prolifique, témoignant d’une puissance de travail peu commune. Il est ainsi l’auteur de nombreuses pièces de théâtre, de poèmes, de chansons, de nouvelles, de récits autobiographiques, ainsi qu’ d’études littéraires, scientifiques et artistiques. Son oeuvre a connu diverses adaptations, que ce soit au cinéma, à la télévision, mais également en BD ou en jeux video, témoignant de son extraordinaire richesse. Il est, derrière Agatha Christie, le second auteur le plus traduit en langue étrangère et l’auteur de langue française le plus traduit dans le monde.

Le roman:OIP (4)

Le Château des Carpathes, seul roman gothique de l’auteur nantais, achevé en 1889, a dans un premier temps été publié en feuilletons du 1er janvier au 15 décembre 1892 dans la revue Le Magasin d’éducation et de récréation, puis sous forme de volume par l’éditeur Hetzel, la même année. Sa publication intervient 42 ans après celle du roman de Karl Adolf von Wachsmann l’Etranger des Carpathes oublié en 1844, et 5 ans avant celle du Dracula de Bram Stoker paru en 1897, œuvres littéraires reprenant les thèmes similaires d’un personnage maudit effrayant les habitants d’un village reculé dans des lieux inquiétants, thèmes très en vogue à l’époque. Bien que Le Château des Carpathes puisse être qualifié à raison de roman gothique, la science et la technologie y jouent un rôle non négligeable.

L’intrigue:

Frick, berger de Werst, essaie la lunette qu’il a achetée à un colporteur en observant le paysage. C’est alors qu’il aperçoit une chose insolite: une brume insolite qui s’échappe du donjon du vieux burg, abandonné depuis des lustres. Mais alors, s’il est à nouveau habité, ce ne peut être que par des êtres surnaturels ?!? « Mais à quel propos des esprits auraient-ils fait du feu dans un des appartements du donjon? » (Page 29). =>Voilà un mystère insondable!!

OIP (3)Les villageois sont tous unanimes: si le vieux burg est habité par des inconnus, voire même par des esprits, dès lors le village de Werst se trouvait dans une position fâcheuse Car que deviendrait-il si les touristes, déjà peu nombreux, désertaient la région? Ce serait la ruine assurée et les jeunes le quitteraient assurément pour trouver fortune ailleurs.

La seule solution est d’organiser une expédition jusqu’au château afin de se rendre compte sur place de ce qui s’y passe. Mais qui au village serait assez fou pour tenter l’aventure? Finalement, le jeune et intrépide Nick se porte volontaire, mais la tentative se solde par un cuisant échec, dissuadant les autres villageois de recommencer: « Interdiction formelle de chercher à s’introduire dans le château des Carpathes, voilà ce qu’il fallait conclure de cette déplorable tentative…Il suit de là que l’épouvante fut plus complète que jamais à Werst, même à Vulkan, et aussi dans toute la vallée des deux Sils. On ne parlait rien moins que d’abandonner le pays. » (Page 116).C’est à ce moment qu’arrive au village le jeune comte Franz de Télek, qui, apprenant la situation du château, est frappé par le nom de son propriétaire.

OIP (5)Le narrateur revient quelques années en arrière afin de raconter l’histoire d’une cantatrice italienne, la Stilla dont le comte était très épris. Mais, à chacune de ses  représentations, la jeune femme sent peser sur elle le regard terrifiant du baron Rodolphe de Gortz, également follement épris d’elle. Or, le jour où elle doit se marier avec le jeune comte, elle meurt en scène, comme transpercée par ce regard. Les deux rivaux en conçoivent une haine réciproque, chacun tenant l’autre pour responsable du décès de la cantatrice, Rodolphe de Gortz allant jusqu’à écrire au comte pour le maudire. Depuis, Franz de Télek voyage pour oublier sa douleur, ce qui l’a amené au village de Werst, où se trouve le château de son ennemi maudit.

Les personnages:

  • Frik: berger, perçu par les villageois comme un sorcier, « un évocateur d’apparitions fantastiques ».
  • Maître Koltz: juge et maire (biro) de Werst; maître de Frik, père de Mariota; d’origine roumaine; jouit d’une certaine aisance.
  • Miriota: fille unique de Koltz; fiancée de Nick Deck; séduisante et émotive.
  • Nicolas Deck: forestier; fiancé de Miriota; jeune homme intrépide, volontaire, aimable; tenace et résolu, ne revenant jamais sur sa parole; possède quelques cultures dans les environs du village.OIP (6)
  • Jonas: juif propriétaire de l’auberge le Roi Mathias; attentif, serviable, toujours approvisionné en tabac.
  • Patak: ancien infirmier, médecin du village; aplomb imperturbable, faconde étourdissante.
  • Magister Hermod: maître d’école de Werst.
  • Le colporteur: juif polonais.
  • Rodolphe de Gortz: baron propriétaire du vieux burg; mélomane.
  • Orfanik: savant au service du baron Rodolphe.
  • Franz de Télek: jeune comte de 32 ans.
  • Rotzko: soldat, compagnon de Franz de Télek.
  • La Stilla: cantatrice italienne.

Les lieux:

Transylvanie: fidèle à son style didactique légèrement ampoulé, très répandu à l’époque, Jules Verne présente la Transylvanie à la manière d’une encyclopédie savante, avec pour résultat des passages qui deviennent vite ennuyeux à nos yeux de lecteurs modernes. Mais au moins, ressortons-nous de cette lecture plus instruits: « Tel est cet ancien pays des Daces, conquis par Trajan au premier siècle de l’ère chrétienne. L’indépendance dont il jouissait sous Jean Zapoly et ses successeurs jusqu’en 1699, prit fin avec Léopold Ier, qui l’annexa à l’Autriche. » (Page 4)

Le village de Werst: nombreuses précisions géographiques, notamment que le village est situé dans le comitat de Klausenburg et qu’il est tellement insignifiant qu’il ne figure même pas sur les cartes. =>D’emblée, Jules Verne situe le paysage social en localisant son histoire dans un lieu si reculé que l’on peut admettre l’éclosion des superstitions les plus délirantes, base de son intrigue: »Puisque Elisée Reclus a pu dire de Vulkan « qu’il est le dernier poste de la civilisation dans la vallée de la Sil valaque », on ne s’étonnera pas que Werst fût l’un des plus arriérés villages du comitat de Kolosvar. Comment en pourrait-il être autrement dans ces endroits où chacun naît, grandit, meurt, sans les avoir jamais quittés! » (Page 37).

Le château: bénéficie lui aussi d’une description très circonstanciée, ne négligeant OIP (2)aucun détails propres à permettre au lecteur de se configurer les lieux avec rigueur et exactitude: « …à gauche, quelques pans de murs étayés de contreforts ajourés, supportant le campanile d’une chapelle, dont la cloche fêlée se met en branle par les fortes bourrasques au grand effroi des gens de la contrée; au milieu, enfin, couronné de sa plate-forme à créneaux, un lourd donjon, à trois rangs de fenêtres maillées de plomb, et dont le premier étage est entouré d’une terrasse circulaire…Sa situation, à la crête du plateau d’Orgall, est exceptionnellement belle. De la plate-forme supérieure du donjon, la vue s’étend jusqu’à l’extrême limite des montagnes. En arrière ondule la haute chaîne, si capricieusement ramifiée, qui marque la frontière de la Valachie. » (Page 21).

Ambiance:

Cette propension aux descriptions quasi scientifiques n’empêchent pas l’auteur d’utiliser son talent pour créer une atmosphère mystérieuse, inquiétante, le roman flirtant entre rationalisme et croyances issues du folklore: « Devant ses yeux se développait une enceinte crénelée, défendue par un fossé profond, et dont l’unique pont-levis était redressé contre une poterne, qu’encadrait un cordon de pierres. Autour de l’enceinte, à la surface du plateau d’Orgall, tout était abandon et silence. Un reste de jour permettait d’embrasser l’ensemble du burg qui s’estompait confusément au milieu des ombres du soir. » (Page 81).

OIP (7)Suite à l’échec de l’expédition de Nick et du docteur, un sentiment de malaise mêlé de peur irraisonnée se répand dans la vallée: « Ainsi, le village était terrorisé. Le travail des champs était entièrement délaissé…Et la fumée, est-ce qu’elle reparaissait encore à la pointe de la cheminée du donjon?…Oui, plusieurs fois la lunette permit de l’apercevoir, au milieu des vapeurs qui traînaient à la surface du plateau d’Orgall. Et les nuages, la nuit venue, est-ce qu’ils ne prenaient pas un teinte rougeâtre, semblable à quelque reflet d’incendie?…Oui, et on eût dit que des volutes enflammées tourbillonnaient au-dessus du château. Et ces mugissements, qui avaient tant effrayé le docteur Patak, se propageaient-ils à travers les massifs du Plesa, à la grande épouvante des habitants de Werst?…Oui, ou du moins, malgré la distance, les vents du sud-ouest apportaient de terribles grondements que répercutaient les échos du col. » (Page 118).

En conclusion:

Comment évoquer un classique tel que Le Château des Carpathes, lu et chroniqué des centaines de fois avant moi, sans trembler un peu d’appréhension? Que dire de nouveau, sinon que ce roman se lit avant tout pour l’esprit avant-gardiste de son auteur, même si le style présente une certaine lourdeur? En tout cas, c’est sous cet angle que je tiens à conclure mon article: lisez Le Château des Carpathes pour la modernité des thèmes développés mais également pour son côté insolite de la production pantagruélique de Jules Verne.

Citations:OIP

« Or, si jamais burg fut aménagé pour servir de refuge aux hôtes de cette mythologie roumaine, n’est-ce pas le château des Carpathes? Sur ce plateau isolé, qui est inaccessible, excepté par la gauche du col de Vulkan, il n’était pas douteux qu’il abritât des dragons, des fées, des stryges, peut-être aussi quelques revenants de la famille des barons de Gortz. De là une réputation de mauvais aloi, très justifiée, disait-on. Quant à se hasarder à la visiter, personne n’y eût songé. Il répandait autour de lui une épouvante épidémique, comme un marais insalubre répand des miasmes pestilentiels. » (Page 26).

« N’était-ce pas un avertissement à l’adresse de tous ceux qui seraient tentés de suivre son exemple? Interdiction formelle de chercher à s’introduire dans le château des Carpathes, voilà ce qu’il fallait conclure de cette déplorable tentative. Quiconque la reprendrait, y risquerait sa vie….Il suit de là que l’épouvante fut plus complète que jamais à Werst, même à Vulkan, et aussi dans toute la vallée des deux Sils. On ne parlait rien moins que d’abandonner le pays; déjà quelques familles tsiganes émigraient plutôt que de séjourner au voisinage du burg. » (Page 116).

6 commentaires sur « Passion fantastique: Le Château des Carpathes, Jules Verne. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s