Publié dans angoisse, éditions J'ai Lu, cadavre, enquête criminelle, Passion polar

Passion polar: Fausses Promesses, Linwood Barclay.

Envie de vous plonger dans la lecture d’un bon policier aux allures de thriller dont vous dévorerez les pages fébrilement?? « Fausses Promesses » est fait pour vous…

L’auteur:

téléchargement (1)Linwood Barclay est un éditorialiste et écrivain canadien né en 1955 aux USA, dans l’état du Connecticut. Il est âgé de quatre ans lorsque ses parents s’installent au Canada. Désormais, il vit à Oakville avec sa femme et ses deux enfants. Il est l’auteur de nombreux romans policiers et thrillers, notamment la série consacrée aux enquêtes de Zack Walker publiée entre 2004 et 2007, ainsi qu’une série intitulée Promise Falls, publiée entre 2008 et 2016, dont Fausses Promesses est le second opus.

Le roman:

Fausses Promesses, Broken Promise dans la version originale parue en 2015, a été publié en 2018 par les éditions Belfond, et réédité en 2019 par les éditions J’ai Lu en version poche. Écrite à la première personne, l’histoire est racontée au passé par David téléchargement (1)Harwood, cinq ans après les événements narrés dans Ne la quitte pas des yeux. Le cours de la narration se déroule lentement, au fil des investigation de la police, de David, de Marshall et d’Agnès, selon la façon dont chacun d’entre eux tente de gérer la crise.

Les actions détaillées impriment un rythme lent : « En remontant l’allée, je remarquai les mauvaises herbes qui poussaient dans les fissures du pavage en pierre. Je gravis les trois marches du porche, transférai tous les sacs dans ma main gauche et, alors que je frappais à la porte, je remarquai une tache sur l’encadrement. » (Page 30)…tandis que les nombreux dialogues rendent le roman vivant.

L’intrigue:

Cinq années après le décès de son épouse, David revient s’installer à Promise Falls avec son fils de neuf ans. Il se fait engager comme journaliste au Standard, journal local. Mais à peine quelques jours après son arrivée, le journal ferme ses portes et David se retrouve au chômage.

Malgré sa situation peu reluisante, il ne tarde pas à constater qu’il se passe des choses bizarres à Promise Falls: à qui est le bébé qu’il entend chez sa cousine Marla, alors que le sien est mort-né dix plus tôt? Comment expliquer les traces de sang sur sa porte d’entrée? Et comment Marla est-elle entrée en possession d’un bébé dont la mère a été sauvagement assassinée dans sa cuisine sans que la police ne sache par qui et pou quel motif? Existerait-il un lien entre Marla et les Gaynor?

Et qui a pendu vingt-trois écureuils sur la clôture de Clampett Park? Dans quel but? Serait-ce le prélude à des événements plus graves? Comme les tentatives de viol sur le campus de Thackeray College par exemple? David, désireux d’aider sa cousine à prouver son innocence, décide d’aider l’inspecteur Barry Durckworth à résoudre cette déroutante enquête, tellement peu dans les habitudes de Promise Falls.

Les personnages:

  • David Harwood: narrateur, ancien éditeur au Boston Globe, journaliste, veuf, 41 ans.
  • Ethan: fils de David, 9 ans.
  • Marla Pickens: cousine de David.
  • Barry Duckworth: inspecteur de la police de Promise Falls.
  • Randall Finley: ancien maire de Promise Falls, grillé politiquement; fondateur et patron d’une entreprise d’embouteillage d’eau minérale.
  • Agnès Pickens: mère de Marla, ancienne sage-femme, directrice de l’hôpital de Promise Falls; aime avoir raison et ne supporte pas la contradiction; jeune soeur d’Arlène.
  • Jack Sturgess: médecin de la famille d’Agnès, siège au conseil d’administration de l’hôpital.
  • Clive Duncomb: responsable de la sécurité de Thackeray College.
  • Nathalie Bondurant: brillante avocate.
  • Arlène: soeur aînée d’Agnès, mère de David.
  • Don: mari d’Arlène; ancien inspecteur des bâtiments de la ville de Promise Falls.
  • Walden Fisher: fils d’un ancien collègue et ami de Don; travaille aux services techniques de la ville.
  • Sarita: nounou des Gaynor.
  • Bill Gaynor: mari de la victime; agent d’assurances.
  • Marshall Kemper: petit ami de Sarita.

Les lieux:

Promise Falls: petite ville de 36 000 habitants située à trois cents kilomètres de Boston, dans l’état de New-York, Promise Falls est une ville sinistrée: depuis que le parc d’attractions Five Mountains avait fait faillite, tout est allé de mal en pis; le journal local a fermé ses portes, licenciant ses cinquante employés; le Thackeray College est touché par une chute des inscriptions; quant au Drive-In, après des années de résistance héroïque, lui aussi ferma ses portes. => Résultat: dès leur diplôme en poche, les jeunes de la ville partent chercher du travail ailleurs: « Cette ville est cassée. Les boîtes ferment, les gens s’en vont. Le journal a coulé, La prison privée, qui aurait créé un paquet d’emplois, n’a pas été construite ici. Une usine qui fabriquait des pièces détachées pour GM et Ford a perdu son contrat au profit du Mexique. Et comme si cela ne suffisait pas, le parc à thèmes du coin a plié ses gaules. » (Page 178).

En conclusion: 

Le +: l’humour de l’auteur allège l’atmosphère du roman qui, sans cela, sombrerait dans une mélancolie délétère, notamment en se riant des efforts de l’inspecteur pour retrouver un tour de taille plus acceptable: « D’après le site internet du magasin, sa pâtisserie préférée renfermait près de trois cents calories. Mazette. En supprimant ce beignet, au bout de cinq jours vous aviez éliminé mille cinq cents calories de votre régime. Sur un an, cela représentait soixante-douze mille calories. Ce la revenait à se passer de nourriture pendant quelque chose comme trois semaines. » (Page 36)…Ou raillé par l’ancien maire: « -Randy, vraiment, il faut que j’y aille. -Ouais, ouais, je sais. Vous êtes sur la piste d’un tueur d’écureuils en série. » (Page 55)… »C’est bien les hommes, ça. Chaque fois qu’ils font quelque chose d’intelligent, ça devrait s’afficher sur le bandeau qui défile en bas de l’écran sur CNN. » (Page 458).

Fausses Promesses, dont l’intrigue est construite autour du thème de la crise économique qui frappe les Etats-Unis de plein fouet depuis quelques années, est un polar intéressant de ce point de vue, mais également de par sa construction originale, articulant les chapitres selon les points de vue des personnages principaux, dirigeant l’attention du  lecteur dans diverses directions. A lui de trouver la bonne…

Citations:

« Un homme tel que vous a toujours un objectif en tête. Vous ne voulez pas vous remettre en selle pour être au service des gens. Vous voulez revenir pour vous servir. Vous revenez, vous rendez des services à des gens, ils vous renvoient l’ascenseur. C’est comme ça que ça marche. » (Pages 180-181).

« J’avais découvert un cadavre, été interrogé par la police, et voilà qu’on venait de me menacer avec un fusil de chasse. Et ce n’était que le milieu de l’après-midi. Je n’osais pas imaginer ce que le suite de la journée me réservait. » (Page 195).

« Vous savez comment je suis. Je suis un enfoiré. Et alors? Vous savez combien de personnes auraient un boulot si elles refusaient de bosser pour des enfoirés? Tout ce putain de pays serait au chômage. Alors qu’est-ce que ça peut faire que je sois un enfoiré. Je suis un enfoiré près à vous payer mille dollars la semaine. Qu’est-ce que vous en dites? » (Page 198).

« Mais je sais qui je suis. Je sais l’impression que je donne. On ne peut pas diriger un endroit comme celui-ci et être une personne aimable. Et quand on est une femme, on doit se montrer encore plus coriace, et ne pas se soucier de ce que l’on pense de vous. Mais ça ne veut pas dire que vous êtes insensible, ou que vous ne souffrez pas au-dedans. » (Pages 373-374).

« Il y a des fois, reprit-il, où on aurait voulu agir différemment, mais on ne peut pas retourner en arrière et recommencer. Le moment est passé, on ne peut rien y faire. Et le fait est que même si on avait essayé de bien faire, rien ne garantit qu’on aurait été capable de changer les choses. Mais ça vous hante tout autant. »(Page 483).

3 commentaires sur « Passion polar: Fausses Promesses, Linwood Barclay. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s