Publié dans cadavre, crime, fantômes du passé, littérature suédoise, Passion polar nordique

Passion polar nordique: L’Oiseau de mauvais augure, Camilla Lackberg.

Quatrième opus des enquêtes de Erica Falck et Patrik Hedström, menée tambour battant par un duo toujours aussi sympathique, dans un contexte de télé-réalité assez inédit.

L’auteur:

camilla lackberg 2Camilla Lackberg est une romancière suédoise auteur de romans policiers dans le genre whodunit mais aussi de livres pour enfants. Elle est née le 30 août 1974 à Fjallbacka, petit port de pêche de la côte ouest de la Suède. Elle obtient à Göteborg un diplôme en administration des affaires. Elle commence sa carrière d’écrivain en 2003 en inaugurant la série consacrée à Erica Falck et l’inspecteur Patrick Hedstrom.

Le roman:

L’oiseau de mauvais augure, Olycksfågeln en version originale parue en 2006, a été publié par les éditions Actes Sud en 2010 dans la collection Actes Noirs, réédité en 2014 dans la collection Babel Noir. Comme dans les précédents opus de la série, on entre directement dans l’action avec l’intervention de Patrick sur les lieux d’un accident de voiture. Les nombreux fils de l’intrigue se déroulent autour de plusieurs axes: mystère autour de l’enfance et de la jeunesse d’Elsy, mère d’Erica; mystère autour de la vie de Lars et Hanna évoqué à plusieurs reprises; accueil d’une émission de télé-réalité; histoire personnelle du commissaire Bertil Mellberg =>L’inconvénient est que tous ces déroulements nuisent au final à l’enquête elle-même.

Thèmes: vies brisées, thème cher à la romancière suédoise; business de la célébrité à travers l’émission télé intitulée Fucking Tanum et le cynisme des organisateurs.

L’intrigue:OIP

Anna, très déprimée après avoir tué son mari en état de légitime défense, vit chez Erica et Patrick avec ses deux enfants. Situation complexe pour Erica qui doit s’occuper de ses neveux et de sa fille en même temps qu’elle prépare son mariage avec Patrick. De son côté, le jeune homme accueille Hanna, une nouvelle recrue au commissariat.

Sur ces entrefaites, suite à un accident, une femme est retrouvée morte dans sa voiture, visiblement en état d’une inhabituelle ébriété expliquant que son véhicule ait percuté un arbre. Pourtant, après avoir minutieusement examiné le visage défiguré de la victime et ses autres blessures, Patrick sent que quelque chose ne colle pas. Marit ne buvait jamais, « autre détail troublant à ajouter au sentiment indéfinissable qui le tracassait depuis qu’il avait vu les lieux de l’accident quelques heures plus tôt. »

Il ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec un cas non élucidé survenu trois ans et demi plus tôt: Rasmus, jeune homme attardé de 31 ans, s’est jeté du haut d’un pont après avoir ingurgité une impressionnante quantité d’alcool alors que lui aussi ne buvait jamais. Il présentait les mêmes traces autour de la bouche, sur les chevilles et les poignets que la femme accidentée. Quel lien entre les deux victimes?

Peu après, l’émission de télé-réalité tournée à Tanumshede, dans laquelle six jeunes doivent composer avec l’alcool, tourne au cauchemar lorsque le corps de l’une des participantes est retrouvé dans une benne à ordures. =>Deux affaires totalement indépendantes? Le petit doigt de Patrick lui souffle que les coïncidences n’existent pas…

Les personnages:

  • Erica: biographe; fiancée de Patrick Hedstrom.
  • Patrick Hedstrom: ami d’enfance  et fiancé d’Erica;  travaille au commissariat de Tanumshede comme enquêteur.
  • Bertil Mellberg: commissaire.
  • Martin Molin: collègue de Patrick.
  • Annika: standardiste du commissariat; spécialiste des archives, s’y connaît en psychologie et toujours de bon conseil.
  • Hanna Kruse: policière remplaçante de Ersnt; change souvent de district car elle ambitionne une position de chef dans un important district.
  • Lars Kruse: mari d’Hanna; psychologue détaché auprès des participants de l’émission de télé-réalité.
  • Anna: soeur aînée d’Erica; mère de deux enfants; veuve.
  • Dan: ami d’enfance d’Erica; divorcé.
  • Marit: la femme accidentée.

Participants télé-réalité:

  • BarbieUffeJonnaMehmet. Tina. Calle.

Travail d’enquête:

Patrick se trouve confronté à deux affaires délicates, qu’il lui faut résoudre le plus rapidement possible, la commune de Tanumshede fait pression, les organisateurs de  Fucking Tanum craignant plus que tout une mauvaise publicité qui ruinerait leurs perspectives futures.Il recommande à son équipe d’être très prudents dans leurs déclarations à la presse même s’il sait que « leur chef adorait se trouver sur le devant de la scène, et un journaliste avec une bonne tchatche n’aurait aucun problème à soutirer à Mellberg tous les renseignements qu’ils avaient sur l’affaire. » (Page 188).

En conclusion:

Mon avis sur ce quatrième opus de la série consacre à Erica Falck reste assez mitigé: le roman s’alourdit de trop nombreux passages consacrés aux aventures des personnages récurrents, comme Mellberg, ou secondaires, notamment les participants à l’émission de télé-réalité, au détriment de l’enquête policière proprement dite.

Le -: certaines scènes peu crédibles, notamment le changement radical d’Anna qui, après une seule balade avec Dan, retrouve subitement sa joie de vivre.

Cela dit, les qualités d’écriture Camilla Lackberg restent prépondérantes, en particulier dans la mise en oeuvre du suspense par des conversations suggérées, n’aboutissant pas et laissant le lecteur sur sa faim. L’oiseau de mauvais augure se lit d’une traite avec beaucoup de plaisir, la romancière suédoise étant particulièrement douée pour décortiquer le fonctionnement de la famille afin d’en étudier l’amertume, la rancœur, les non-dits qui, peu à peu, empoisonnent la vie de ses membres. Il est difficile de ne pas se laisser entraîner dans l’enquête menée par Patrick et ses collègues, de ne pas leur emboîter le pas. Le lecteur participe à leur travail commun, aux discussions, aux recherches d’indices, s’interroge avec eux sur les tenants et les aboutissants de cette affaire bien complexe.

Citations:

« Oui, je voudrais vraiment insister là-dessus: il est primordial pour nous d’avoir une très large audience pendant ces semaines. Erling tira encore sur son cigare. Amal faisait la une des journaux au moins une fois par semaine pendant le tournage, et Toreboda n’était pas loin derrière. J’espère la même couverture pour nous, sinon plus. » (Page 110).

« Elle posa le menu sur ses genoux et contempla l’horizon d’un regard sombre. Elle avait à peine vu Patrick ces derniers jours et il lui manquait. Mais elle comprenait très bien qu’il soit obligé de travailler autant. C’était atroce, le meurtre de cette fille, et elle savait qu’il voulait plus que tout trouver le coupable. » (Page 220).

« Depuis Les Experts, on peut dire que notre réputation a pris son envol. Tout le monde croit qu’on sait tout sur tout. Mais je dois te décevoir, malheureusement (…) Si tu as des questions concernant ces poils de chien, il ta faudra voir ça directement avec le labo central. Je n’en sais pas plus que ce qu’il y a dans le dossier. » (Pages 248-249).

« Quand il était arrivé en Suède quelque trente ans plus tôt, c’était comme une aventure. Une offre de travail temporaire dans la paroisse de Stockholm lui avait fourni le prétexte qu’il avait toujours recherché, une raison de se rendre dans ce pays qui lui avait toujours paru mythique et étrange. Pour finir, pas si étrange que ça. Il était presque mort de froid le premier hiver, avant d’apprendre qu’il fallait mettre trois épaisseurs de vêtements pour pouvoir sortir dehors en janvier. » (Page 400).

 

3 commentaires sur « Passion polar nordique: L’Oiseau de mauvais augure, Camilla Lackberg. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s