Publié dans Passion thriller

Passion thriller: Jurong Island, Thierry Berlanda.

Un nouvel ordre mondial prônant la suppression des sentiments? Une cyber-attaque générale pour prendre le pouvoir de tous les états? Un scénario catastrophe qui fait froid dans le dos !!!

L’auteur:

Thierry Berlanda est né à Paris où il vit toujours, entouré de sa famille, de ses amis et de Thierry Berlandases livres. Son appartement se situe tout en haut d’un immeuble d’où il voit la Tour Eiffel, la tour Montparnasse et le Sacré-Coeur. Depuis de nombreuses années, il écrit en moyenne un roman par an dont il ne fait publier que les meilleurs. Il est ainsi l’auteur de Tempête sur Nogalès, L’insigne du Boiteux, La fureur du Prince, La nuit du sacre, L’orme aux loups.

Le roman:

Jurong Island, publié en 2018 par les éditions du Rocher, est le second opus d’une trilogie commencée avec Naija publié en 2017. Il peut être lu indépendamment du premier; toutefois, si vous voulez suivre l’évolution des personnages récurrents, mieux vaut les lire dans l’ordre.

paris-3272864_640
Paris

Ecrit à la troisième personne et au présent, le récit se déroule à un rythme soutenu, alternant passages narratifs et dialogues, le tout émaillé d’un humour caustique et de formules imagées, du genre: « Le sexagénaire, dont le lapin qu’il vient de se faire poser, gigote encore, avance stoïquement à sa suite. » (Page 48), ou du genre: « Je vous signale que j’y attendrai de pied ferme tous vos prochains ambassadeurs à deux balles. L’un ou l’autre finira sans doute un jour par avoir ma peau, mais je vous promets de la lui vendre si chèrement qu’elle ne pourra même pas servir de descente de lit à votre bonne conscience. » (Page 62).

L’intrigue:

Après sa mission à Lagos, Justine, « mise en retraite provisoire », s’est réfugiée dans un village toscan où elle coule des jours paisibles en compagnie de son fils. Mais un jour, cinq ans plus tard, le général Obernai la convainc de quitter son refuge afin de lui confier une mission très risquée mais vitale pour l’humanité: maîtriser le Cercle de l’Ordre organisation internationale dont le but est de prendre le pouvoir et de régner sur l’ensemble des pays de la planète, au détriment de leurs liberté et de leur identité. L’enjeu est tellement périlleux que seul un agent hautement entraîné et d’une efficacité maximale, Justine pour ne pas la nommer, peut réussir.

Ainsi, l’agente doit se rendre sur l’île de Jurong Island, à Singapour, afin d’attaquer  le Cercle par son point faible, l’unité 7. L’île abrite un bunker géant dont personne ne sait ce qu’il renferme exactement, ni sa finalité. La mission de Justine consiste à découvrir à quoi il sert puis à le détruire. Plus facile à dire qu’à faire !!jurong island 1

Pendant ce temps, la France est victime d’une cyber-attaque massive, nommée Atropos, paralysant, dans un premier temps, les transports en commun à Paris, Lyon et Marseille, puis les feux tricolores, les blocs opératoires. dès lors, s’engage une course contre la montre afin de désamorcer le cerveau qui dirige l’attaque depuis l’île de……..Jurong Island !!

Le Cercle de l’ordre: organisation qui prône un nouvel ordre mondial bannissant de nos vies des « fantaisies nocives », tels que l’honneur, le désintéressement, l’altruisme, l’amour, l’attention aux plus faibles, considérés comme des freins à la domination de l’humanité.

Histal: l’un des groupes les plus puissants de la planète, détenant de nombreux brevets dans des domaines aussi divers que la génomique, l’hybridation animal/végétal, les molécules anti-rejet, le clonage, etc, dont la puissance financière sert de tremplin au Cercle de l’ordre pour mener à bien sa mission d’endoctrinement massif, entre autres.

Les personnages:

  • Victor: équipier d’Estelle; toujours capitaine malgré ses états de service imposants; accepte d’être commandé par une femme sans rancœur ni misogynie ; chauve, râblé; 50 ans.
  • Estelle: colonel; cheveux noirs, teint laiteux; 40 ans.
  • Antoine Dupin: journaliste en exil en Corrèze depuis cinq ans.
  • Justine: meilleur agent des services secrets; méfiante, intelligente, capable de se rendre invisible.
  • Obernai: général des services secrets; marié, sans enfants.
  • Catherine: petite voisine d’Antoine; toujours le sourire; sait identifier les chants d’oiseaux; aime les cascades, les fruits sauvages; très observatrice.
  • Jane Kirpatrick: directrice générale d’un des groupes les plus puissants de la planète, Histal; donne de nombreuses conférences pour le groupe; se déplace toujours avec ses quatre gardes du corps; thèse de physique obtenue à Harvard; a travaillé chez Boeing avant d’être embauchée par le patron d’Histal.
  • Ophélie Caillet: scientifique au CNRS, spécialiste des sciences cognitives et en psycholinguistique.éditions du rocher
  • Georges Silverstone: chercheur en génétique; collaborateur de Jane Kirpatrick.
  • Jablonowski: capitaine de police.
  • Hélias: agent des services secrets.
  • Jacques Salmon: ancien formateur de Justine aux services secrets.

En conclusion:

Jurong Island, un thriller bien construit dont l’intrigue, imaginant la prise du pouvoir des instances mondiales par des gens sans scrupules avides de puissance et de domination, fait froid dans le dos. Beaucoup d’action et de suspense, de nombreux rebondissements garantissent aux lecteurs de passer un très bon moment de lecture, sans jamais s’ennuyer.

Le +: L’intrusion de Justine au sein des installations d’Histal sur Jurong Island vue de l’intérieur, par les employés et les collaborateurs de Jane Kirpatrick, conférant au récit une distance qui entretient le suspense.

Le –: les nombreux passages en langue étrangère non traduits; le registre vulgaire de certains dialogues.

Citations:ordre mondial

« Depuis trois mois, les rapports videos envoyés par les insectes drones qui tournent autour de chez elle, montrent la cible soit immobile dans la mousse, un bras étendu sur le rebord de la baignoire, ses cheveux roux lâchés, soit allongée dans un transat, lunettes noires et la main toujours à moins de cinquante centimètres d’un Spritz rondelle. » (Page 24).

« Ton vieux fond chrétien te pousse à croire que la victoire ne peut pas revenir aux forces du Mal, et que tout sera finalement sauvé… » (Page 61).

« Depuis que les femmes croient s’affranchir de la domination masculine en adoptant des attitudes viriles, les hommes se retrouvent graduellement face à une triste alternative: la déprime ou la féminisation. » (Page 136).

« Pour qu’un état soit en mesure de vaincre une pareille menace, il doit s’appuyer sur un peuple entièrement mobilisable. Vous savez que ce n’est plus le cas. Ceux qui composaient le peuple, cette vieille idée morte, ne veulent plus que consommer leur bouillie de sons et d’images en croyant se guérir de tout ce qui leur pèse. » (Page 278).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s