Publié dans Angleterre, Moyen-Age, Passion polar historique

Passion polar historique: Mystères et diableries sous Louis XI: Tome 2: Les pirates de l’estuaire, Alain Bosc.

Second volet des aventures de Thomas et Paul sous le règne de Loui XI: nous avons le bonheur de retrouver tous les ingrédients qui font les meilleurs d’aventures et de cape et d’épée dans une nouvelle intrigue palpitante…

L’auteur:

téléchargement (1)Alain Fournier, allias Alain Bosc, âgé de 64 ans, a travaillé à Bordeaux comme ingénieur du son. Très grand lecteur aux goûts éclectiques, notamment des polars historiques édités chez 10/18, il a pour habitude de réécrire dans sa tête certains passages qui lui semblaient perfectibles. De fil en aiguille, il s’est dit qu’il devrait essayer d’écrire lui-même, et bien lui en a pris !! Après moult mésaventures éditoriales, Alain Bosc a décidé de mettre les trois tomes sur Amazon où ils ont obtenu un joli petit succès.

Le roman:

Ce second tome des Mystères et diableries sous Louis XI, intitulé Les Pirates de l’Estuaire est paru en auto-édition en 2014. L’élégance du style et le soin apporté à la mise en scène, marques de fabrique de l’auteur, rendent le roman plaisant à lire. Le récit déroule ses méandres tel un fleuve paresseux, mais ne vous y laissez pas prendre: Les Pirates de l’Estuaire est tout sauf ennuyeux !!

1er volet: Les Loups du Pontet

téléchargement (2).jpg
L’Aquitaine anglaise

Contexte politique: la région de Bordeaux, où se passe l’histoire racontée dans Les Loups du Pontet, subit encore les sanctions imposées par le roi de France Charles VII qui l’a pressurée de taxes pour la punir d’avoir appelé les Anglais à son aide. Le roi ne respectant pas leur accord suite à la défaite anglaise, les bourgeois de Bordeaux avaient cru bon de demander secours à leur ancien duc, le roi d’Angleterre Henri VI, qui leur envoya une flotte commandée par Talbot, qui fut malheureusement défaite. Louis XI, fils et successeur de Charles VII, comprenant qu’une telle politique entravait le commerce, source de profit appréciable pour le royaume, allégea quelque peu sa lourde domination, mais si peu… »Chaque Anglais qui dépasse Blaye doit être muni d’un sauf-conduit, et s’il désire rester à terre à la nuit il ne doit pas quitter la résidence qu’on lui a assignée…Il doit aussi effectuer tous ses déplacements accompagné de sergents du guet comme un malfaiteur…Ces stupides précautions entravent le commerce des honnêtes marchands et n’aura pour résultat que notre ruine à tous… » (Page 12)…Le mécontentement gagne même les grands seigneurs régnant sur des provinces plus vastes et plus riches que le royaume de France: « Philippe de Bourgogne trouve que Louis XI jette des regards un peu trop gourmands sur son duché…François II de Bretagne aussi d’ailleurs…D’autres puissants seigneurs s’inquiètent eux aussi, ou sont mécontents des taxes que Louis exige maintenant… » (Page 21)

aquitaine-28469__340
Aquitaine

Mise en scène: le lecteur se retrouve très vite plongé dans l’ambiance, mettant ses pas dans ceux des personnages et vivant leurs aventures avec une étonnante facilité: « Sous les arbres séculaires la nuit était maintenant devenue presque totale. Dès la sortie de Bordeaux, le chemin de Compostelle devenait tel qu’il était déjà bien des siècles auparavant. Son revêtement de dalles romaines  plus que

louis XI
Louis XI

millénaire était usé, profondément creusé par le passage d’une multitude de chariots depuis ceux des cohortes romaines se rendant à Dax ou Bayonne. Les marécages de la sortie de la ville dépassés, les pèlerins s’enfonçaient sous les arbres de l’épaisse et inquiétante forêt du Cernès qui s’étendait encore jusque-là et n’en ressortaient que pour aborder des landes désertes et sablonneuses plus au sud. » (Page 23).

L’élégance du style concerne également le décor amené par des descriptions circonstanciées sans être trop présentes, grâce à un vocabulaire judicieux, donnant un aperçu très réaliste de la configuration des lieux à l’époque de l’histoire: « Du portail où se tenait Thomas, un autre chemin, bordé lui aussi de prés ou de parcelles cultivées, la différence était difficile à faire sous la neige, menait à un hameau un peu à l’écart de la demeure du maître. Au-delà du hameau, derrière le mur ceinturant le domaine, la masse sombre de la forêt visible tout autour indiquait que les terres de Montignac formaient une immense clairière gagnée sur la forêt. » (Page 53).

L’intrigue:

téléchargement
Galion marchand

L’Annaëlle, navire du capitaine Le Cloarec, convoyant la cargaison de Marticot de Fins, tombe dans une embuscade, alors qu’il se rendait à Bristol: « On nous a volontairement retardés à Blaye pour nous séparer du convoi et nous priver du canon dont mon père était si fier. » (Page 35). Tout l’équipage est tué sauf Annaëlle, fille du capitaine, emmenée en otage.

Une fois le navire et la jeune fille retrouvés, Aymon Tullier, propriétaire de la cargaison volée, l’envoie à Bristol où peut-être ils en apprendront plus sur les commanditaires de cette attaque. Dès leur arrivée dans le port anglais, les ennuis commencent. Qui est cet homme qui semble contrarié à la vue de L’Annaëlle amarré dans le port de Bristol? Qui tente d’assassiner Annaëlle chez les Russ, famille de Thomas, et pourquoi? Diversion? Vengeance?

Qui a volé les cent écus dus par l’épicier londonien au frère de Marticot? Dans quelle sombre machination Thomas a-t-il encore mis les pieds? Pourquoi la fille du capitaine reprend son bateau et part sans crier gare, non pas vers son pays natal, la Bretagne, mais vers le Pays de Galles? Thomas, Paul, Juan et John vont devoir affronter maints dangers afin d’obtenir le fin mot de l’histoire: « A Bordeaux même, Marticot se sentait menacé, à juste titre, puisqu’il est mort peu après! Ici, les bizarreries, les meurtres ou les tentatives de meurtre se succèdent à un rythme plus que soutenu. » (Page 78).

Les lieux:

bristol-2312859__340
Bristol

Des descriptions expressives donnent tout son cachet au roman et le rendent vivant: ainsi les côtes du « Pays de Galles et de Cornouailles se resserrèrent et ils entrèrent dans l’estuaire de la Severn avant de s’engager finalement entre les falaises de l’Avon…Au confluent de la Frome et de l’Avon, la ville apparut soudain devant eux. Ils traversèrent une vaste zone marécageuse inhabitée, s’approchant prudemment des quais entre des dizaines de navires ancrés au beau milieu de la rivière tout comme à Bordeaux. » (Page 36)…

…Donnant un aperçu réaliste de la ville de Bristol telle qu’elle était au XVe siècle: malgré la peste qui a décimé la cité le siècle précédent, Bristol était prospère, avec son château qui fermait l’étroit passage entre les deux rivières, son « magnifique pont sur l’Avon, couvert de chaque côté par de fort belles habitations de plusieurs étages sous lesquelles le flot bouillonnant frappait les arches de pierre. » (Page 57).

téléchargement (2)
Gorges de l’Avon

Les descriptions de lieux sont habilement intégrées au récit: « Ils durent reprendre Baldwin Street qui séparait le coeur de la ville du quartier plus populaire occupé par les marins, en limite des marécages du confluent de la Frome et de l’Avon…Ils franchirent le pont sur l’Avon et continuèrent jusqu’à Saint-Thomas, mettant enfin pied devant la taverne habituelle du clerc. » (Page 60)…succinctes mais suffisamment évocatrices, comme pour la « nouvelle demeure des parents de Thomas…guère différente de celle de son oncle à Bordeaux: deux étages de colombages noircis formaient l’ossature d’épais murs de torchis surmontés d’une solide toiture de tuile. Il frappa à la porte de bois massif… » (Page 38)

En conclusion:

téléchargement (3)
Estuaire de la Gironde

Scènes d’action rythmées et bien construites, rebondissements, nombreux dialogues dont la fonction est, notamment, d’évoquer le contexte historique de manière très vivante: « Votre roi et Louis XI en somme sont faits pour se comprendre: Louis aussi veut mettre au pas ses turbulents seigneurs et mise sur le commerce et l’artisanat pour rendre son royaume prospère… -Ils feraient bien de t’entendre! Pour l’heure, ils sont ennemis et Edouard penche plutôt pour une alliance avec le duc de Bourgogne, la plus grosse épine de la botte de Louis! -Mais le comte de Warwick, le puissant allié d’Edouard, est ami de Louis… -Qu’importe le comte! Edouard, comme Louis, veut le pouvoir absolu, il n’e  fera qu’à sa tête. Si Warwick prend un peu trop ses aises, il s’en débarrassera dès qu’il se sentira assez puissant pour le faire… » (Pages 42-43).

Le +: La présentation du roman est toujours aussi soignée : une liste des personnages principaux précisant leur rôle dans le roman, un résumé du contexte historique clair et précis ainsi qu’un rappel de la première enquête.

Le +: l’excellence connaissance des manœuvres d’un navire et du vocabulaire spécialisé rend le récit plus attrayant. On s’y croirait presque…Pour ceux qui ont apprécié les aventures de Thomas et de Paul dans Les Loups du Pontet, vous adorerez ce second tome tout aussi passionnant…Pour ceux qui n’ont pas encore lu le premier, il n’y a pas une minute à perdre…

Citations:

téléchargement (1)
Caravelle

« N’as-tu pas senti combien la ville est sombre, comme vidée de sa bonne humeur habituelle? Des nouvelles inquiétantes sont arrivées de Londres il y a quelques jours. Edouard n’en a pas fini avec Henri. Le comte de Warwick n’est plus le proche du roi tout-puissant qu’il a été. Le mariage du roi avec cette Woodville l’a fort contrarié dans ses projets. » (Page 80).

« Engourdis par le froid, leurs réflexions les entraînèrent dans une torpeur mêlée de cauchemars. L’un comme l’autre ne voyait pas la moindre issue à la situation dans laquelle ils se trouvaient à présent. Leur seul espoir résidait dans la liberté que Juan possédait toujours, leur angoisse était de ne rien pouvoir faire pour le prévenir. » (Page 125).

« Une catastrophe était inévitable dans cette étrange affaire où chaque nouveau jour rendait incertaines les amitiés de la veille. Tout aussi incertains d’ailleurs étaient les ennemis que l’on croyait avoir à combattre. » (Page 131).

Publicités

2 commentaires sur « Passion polar historique: Mystères et diableries sous Louis XI: Tome 2: Les pirates de l’estuaire, Alain Bosc. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s