Publié dans Comme deux gouttes d'eau, Irlande, Passion polar, suspense, Tana French

Passion polar : Comme deux gouttes d’eau, Tana French.

L’auteur: tana-french

Tana French est une actrice et une romancière italo-américaine née dans le Vermont en 1973. Elle écrit essentiellement des romans policiers thrillers.

Elle commence sa carrière d’écrivain en 2007 avec son premier roman La mort dans les Bois, pour lequel elle a obtenu plusieurs récompenses.

Le roman:comme-deux-gouttes-deau-2

Comme deux gouttes d’eau, dont le titre original est The Likeness, est le deuxième roman de l’auteur ainsi que le deuxième mettant en scène l’inspectrice Cassie Maddox. Il est paru aux USA en 2008 et en France en 2009 aux éditions Michel Lafon, et réédité en 2010.

On y retrouve l’inspectrice Cassie Maddox, personnage du premier roman de Tana French Ecorces de sang, connue pour ses infiltrations dans le milieu de la drogue sous le pseudonyme de Lexie ( Alexandra) Madison. Depuis cette histoire, de l’eau a coulé sous les ponts. Le roman est écrit à la première personne sous la plume de Cassie qui raconte elle-même son aventure, ce qui permet une vision plus intimiste des événements..

L’intérêt de ce roman est que l’on peut suivre l’enquête menée par Franck et Sam en « interne », en quelque sorte, pendant que Cassie mène ses propres investigations de son côté. Les passages des nombreuses conversations entre Cassie et Franck, ou avec Sam, au cours desquelles ils lui donnent le détail de leurs recherches et de leurs découvertes alternent avec les passages qui racontent les journées de Cassie dans la peau de Lexie. L’alternance de ces passages donne un rythme particulier à l’histoire: le lecteur participe à l’enquête de l’intérieur en même temps qu’il suit les événements dans la maison où vivent Cassie et ses colocataires.

comme-deux-gouttes-deau

 

L’intrigue: 

Un matin,  l’inspectrice Cassie Maddox, affectée au service des violences domestiques, s’entraîne au stand de tir quand son téléphone sonne. C’est Sam, son petit ami, flic à la criminelle, qui lui demande instamment de le rejoindre sur les lieux où un cadavre vient d’être retrouvé. Cassie ne comprend pas, puisqu’elle ne travaille plus à la « crim ». Mais face à l’insistance de Sam, qui semble bouleversé, elle obtempère et prend la route pour se rendre dans un village situé à une heure de Dublin. Arrivée sur les lieux, elle retrouve Franck, son ancien chef lorsqu’elles travaillaient aux infiltrés. Intriguée, elle s’approche du cadavre. Et là, c’est le choc !! Doublement !! Car la jeune femme assassinée est le sosie de Cassie, ( ce qui explique pourquoi Sam paraissait tellement perturbé au téléphone ); et ses papiers la désignent sous le nom de Lexie Maddison, nom sous lequel Cassie œuvrait lorsqu’elle appartenait aux infiltrés !!

 

C’est alors que Franck Mackey a une idée géniale : afin de démasquer son assassin, il suggère d’exploiter la stupéfiante ressemblance qui existe entre la morte et Cassie Maddox en faisant croire que Lexie est toujours vivante, et d’envoyer Cassie infiltrer le groupe d’étudiants avec lequel vivait Lexie dans une grande et vieille bâtisse située aux envoirons de Dublin, en se faisant passer pour cette dernière. Evidemment, idée saugrenue et potentiellement dangereuse, mais Cassie, malgré la désapprobation de Sam, ne peut résister à la tentation. Et voilà la « fausse » Lexie de retour avec ses colocataires et amis, revenue d’entre les morts….à la recherche d’un lien potentiel entre le présent et le passé de Lexie, allias May-Ruth. Malgré son expérience, Cassie va très vite comprendre combien il sera difficile de jouer le jeu face aux vieux amis de Lexie, même si le traumatisme de l’agression qu’elle a subie peut, temporairement, expliquer son amnésie partielle et les changements de comportement, même subtils.D’autant qu’elle se rend compte que ça lui avait manqué, tout en se laissant dangereusement couler dans la vie de Lexie…

L’infiltration:

Cassie Maddox officiait aux infiltrés, dans des affaires de trafic de drogue, avant de raccrocher et de se retrouver au service des violences domestiques. Oui, mais voilà, quand on a goûté au vertige d’endosser une personnalité factice dans le but de démasquer des criminels endurcis, difficile de reprendre une vie plus  » conventionnelle », si tant est qu’on puisse définir ainsi le service des violences domestiques !!

 » Mais Sam n’avait jamais participé à des opérations secrètes. L’essentiel lui échappait: les infiltrés sont différents; ils feraient tout, à eux ou à n’importe qui, pour neutraliser leur cible. Sur ce point il était inutile d’argumenter avec Franck. Il croyait à ce qu’il disait: si son gosse avait été tué et si on le lui avait caché pour confondre l’assassin, il aurait accepté sans un murmure. Voici ce qui définit l’infiltration: ni pitié ni ligne rouge. C’est pourquoi, entre autres, j’avais arrêté. »( Page 47).

 » Je me souviens des agents assassinés, de ceux dont le mariage s’était brisé, qui avaient perdu leurs amis sans même s’en rendre compte. Et de ceux qui avaient craqué, comme McCall, qui avait infiltré un groupe dissident de l’IRA et que tout le monde croyait invulnérable, jusqu’à ce qu’il s’effondre. Un soir, il avait téléphoné d’une cabine, en face du pub que fréquentaient  les terroristes qu’il espionnait. Il n’avait plus la force d’y retourner.(…) Certains, au contraire, basculaient du côté opposé, perdaient toute sensibilité, toute conscience du risque. Leur travail les dévorait, les coupait du reste du monde (…) telle était la rançon de la vie d’agent infiltré: une retraite misérable ou une solitude absolue. Pourtant, cette vie nous révélait à nous-mêmes. » (Pages 81-82).

Les personnages :

trinity-college-dublin
Trinity College Dublin

L’auteur prend le temps de peaufiner ses personnages et leurs interactions, les rendant crédibles et attachants jusque dans leurs doutes et leurs travers et faiblesses.

  • Franck Mackey, ancien chef de Cassie.
  • Cassie Maddox, ancienne infiltrée réseau drogue, flic aux violences domestiques, 30 ans. Orpheline à l’âge de 5 ans, élevée par son oncle et sa tante.
  • Sam O’Neill, petit ami de Cassie, flic à la criminelle.  » Sous ses dehors affables, Sam peut se montrer inflexible. S’il se bute, inutile d’essayer de le faire changer d’avis. Autant vouloir déplacer une maison. » (Page 51).

Les compagnons de la morte:

  • Abigaïl, dite Abby.
  • Daniel.                                                gouttes-deau
  • Justin.
  • Raffe.

Les lieux, l’ambiance: 

Pour avoir vécu en Irlande de nombreuses années, Tana French fait bénéficier ses lecteurs de sa bonne connaissance de ce pays méconnu sur le continent, malgré son attrait touristique qui ne fait qu’en effleurer la surface sans jamais pénétrer dans ses arcanes les plus secrets et les plus sombres.  » Les homicides, en Irlande, sont simples, classiques: règlements de compte entre dealers, cambriolages qui tournent mal, crimes passionnels. Nous n’avons pas encore connu les horreurs qui ensanglantent les autres pays: tueurs en série, tortures raffinées, sous-sols tapissés de cadavres. Ce n’est qu’une question de temps. En dix ans, Dublin a changé à une allure vertigineuse. Le boom du  » Tigre celtique » est passé par là, avec son lot de nouveaux riches à la fortune douteuse et de déracinés qui, réduits à la misère, n’ont plus rien à perdre. » (Page 24).

campagne-irlandaise-1

Les descriptions de lieux ne sont jamais, chez Tana French, pur remplissage. Elles participent de l’intrigue, permettent au lecteur de se sentir impliqué, tel ce passage qui raconte le retour de Cassie dans son ancien bureau: » La salle commune, qui, d’ordinaire, peut contenir vingt personnes, avait son aspect du samedi soir: ordinateurs éteints, bureaux encombrés de papiers et d’emballages de fast-food. Les femmes de ménage ne passeraient pas avant lundi matin. Près de la fenêtre, les bureaux où Rob et moi avions coutume de nous asseoir étaient toujours à angle droit, tels que nous les avions disposés pour nous retrouver épaule contre épaule.(…) Je respirais avec peine. L’air semblait épais, presque solide. Un des néons fonctionnait mal. Sa lumière clignotait très vite, comme dans un mauvais rêve. Mon écriture ornait encore la tranche de deux gros dossiers rangés sur une des étagères. » (Pages 85-86).

La description des tensions qui déchirent le petit village, des rancunes vieilles de plusieurs générations, de la méfiance toujours aussi vivace qui anime les Irlandais à l’égard des Anglais, de l’amitié entre des jeunes gens à l’enfance difficile, tous ces éléments qui permettent de bâtir un décor crédible, dans lequel évoluent les différents protagonistes de cette histoire qui pourrait être celle de n’importe quel villageois dans une vie bien réelle; y compris le degré d’implication des enquêteurs dans leur mission.

Mon avis: campagne-irlandaise-2

Comme deux gouttes d’eau est un roman qui commence comme un policier classique: découverte d’un cadavre, l’enquête menée pour comprendre les circonstances de sa mort et retrouver son assassin.Pourtant, petit à petit l’histoire glisse vers le thriller psychologique, avec d’une part le suivi de l’enquête en interne et, d’autre part, la méticuleuse mise en scène de la vie de la communauté que Cassie a infiltrée, cette communauté étrangement soudée par des sentiments forts mais également, on le perçoit en filigrane, des secrets parfois lourds à porter.

Ajoutez à cela une écriture sobre, un style fluide, agréable à lire, une intrigue plus originale qu’il n’y parait à première vue, et vous aurez un roman très addictif, qu’on a peine à lâcher avant de savoir de quoi il retourne dans cette enquête complexe.  Affaire à suivre !!

 

 

 


 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s